Michael McCarron est l’un des 14 agents libres avec restriction toujours sans contrat

Embed from Getty Images

Alors que le mois de septembre approche, on commence à voir les dossiers qui pourraient être problématiques lors des camps d’entraînements de la LNH. Bien évidemment, les situations d’Erik Karlsson et d’Artemi Panarin vont être celles qui vont le plus faire jaser sur le marché des échanges tandis que Zetterberg va être le vétéran qui pourrait être forcé de prendre sa retraite à cause d’une situation médicale (et d’un contrat descendant en termes de salaire annuel).

Il y a toutefois plus de candidats lorsqu’on regarde les joueurs dont la situation contractuelle est en suspens. Il y a présentement 14 agents libres avec restriction qui n’ont pas toujours signé leur entente pour la saison 2018-19. C’est souvent problématique parce qu’on parle de jeunes joueurs qui pourraient manquer une partie du camp. Dans certains cas, ce n’est pas la fin du monde puisqu’ils sont établis, mais dans d’autres, c’est une chance de moins de briller aux yeux des dirigeants.

C’est notamment le cas de Michael McCarron, qui est le seul représentant du Tricolore dans cette liste de 14. Il était accompagné de Kerby Rychel il n’y pas si longtemps, mais Bergevin a réglé ça en le bougeant pour Hunter Shinkaruk, qu’il a signé presque immédiatement.

Michael McCarron n’a plus beaucoup de chances de s’établir dans la LNH et s’il manque son coup cette année, ça pourrait être sa dernière. C’est clair que le Canadien comprend ça et l’utilise probablement pour négocier le tout, mais en même temps, les demandes de l’ancien choix de première ronde ne doivent pas être exorbitantes. Le fait que ça s’étire est donc un autre signe que les dirigeants ne sont plus trop en amour avec l’attaquant de 23 ans qui a joué 17 parties pour le Tricolore l’an passé.

Dans les cas plus importants, on notera que les Leafs n’ont toujours pas signé William Nylader. Kyle Dubas avait avisé que les partisans allaient devoir être patients et il teste certainement cette patience présentement. Nick Ritchie est l’autre gros nom à l’attaque et sinon, on parle surtout de bons jeunes défenseurs comme Noah Hanifin, Darnell Nurse, Josh Morrissey et Shea Theodore. Les deux premiers ont récemment dit dans les médias qu’ils étaient confiants d’en arriver à une entente rapidement, mais il ne faudrait pas se surprendre si l’un de ces joueurs manquait une bonne partie du camp. Pour des gars de ce calibre, ce n’est pas la fin du monde, mais si ça s’étire jusqu’au début de la saison régulière, c’est une toute autre histoire.