Max Pacioretty ne sera pas nécessairement échangé en février

Embed from Getty Images

Avec la date limite qui est à moins d’un mois, les rumeurs d’échange vont s’intensifier et c’est déjà commencé à Montréal où le camp de Max Pacioretty serait prêt à quitter dans les prochains jours. Avec James Neal, Evander Kane et Mike Hoffman, le nom de Pacioretty sera énormément mentionné dans les prochaines semaines, mais ça ne veut pas dire qu’il bougera assurément.

Pierre Lebrun en a parlé dans Insider Trading mardi soir. L’informateur a ouvert en disant que le Tricolore prenait les appels sur leur capitaine et qu’ils allaient probablement les prendre jusqu’à la date limite, mais ils ne tiennent pas nécessairement à l’échanger. Ils vont le bouger si une équipe est prête à payer le prix, qui inclue certainement un jeune centre selon Lebrun, mais sinon ils sont bien à l’aise à le garder et à prendre une décision sur son futur au repêchage.

Lebrun a également parlé de Tomas Plekanec, sur qui Montréal doit prendre une décision prochainement puisqu’il sera agent libre sans restriction. On assume qu’il sera bougé, mais l’analyse a averti les fans du Canadien que c’est possible que Marc Bergevin décide plutôt de le signer à un nouveau contrat s’il peut avoir une aubaine de ce côté. Il a justifié ce scénario en rappelant que le Tricolore n’a pas vraiment de profondeur au centre et qu’ils ne peuvent pas se permettre de cracher sur un gars de calibre de la LNH. Lebrun a tout de même conclu en disant qu’il est plus probable qu’il soit échangé.

Ces deux nouvelles ne sont vraiment pas surprenantes. Plekanec sera presque assurément échangé à la date limite où les centres attirent toujours un prix ridicule. Bergevin ne recevra pas le prix Martin Hanzal pour lui, mais ce sera suffisamment pour qu’il puisse se déclarer comme gagnant le 26 février au soir.

C’est aussi ce qui va lui permettre de garder Max Pacioretty. Je ne sais pas pourquoi en tant que fan, on mord toujours à l’hameçon en février pensant qu’il va y avoir de gros échanges même si elles ne se matérialisent jamais. On a sûrement trop le goût d’en voir et ça fait en sorte que l’on ignore tous les signaux d’alerte qui nous rappellent que ces gros morceaux bougent au repêchage.

Dans ce cas-ci, le signal d’alerte est le fait que Lebrun ait mentionné que l’équipe serait prête à le garder pour la fin de la saison parce qu’il a recommencé à marquer. Cette relance va permettre à Bergevin de garder son prix élevé et personne ne va le payer, préférant se tourner vers des options à court terme qui sont moins coûteuses. Le DG va pouvoir expliquer sa décision en disant que personne n’a payé son prix et que tu n’échanges par un joueur de la trempe de Max Pacioretty sans recevoir sa pleine valeur en retour. Du moins, c’est ma prédiction dans ce dossier et disons que ces informations ne me laissent pas croire autre chose.