Max Pacioretty est le joueur le plus sous-estimé de la ligue selon Jonathan Quick

[oboxads]

Mardi. le Player’s Tribune a publié la 2e partie du texte de Jonathan Quick sur les meilleurs marqueurs de la LNH. Max Pacioretty était l’un des joueurs analysés par le gardien des Kings, qui avait de bons mots pour son coéquipier des Jeux de Sotchi. Quick a écrit que Pacioretty était le joueur le plus sous-estimé de la LNH.

Quick a justifié ce point en disant que seulement 3 gars avaient marqué plus de buts que MaxPac lors des 3 dernières saisons (Ovechkin, Stamkos et Pavelski) et que ce n’était pas à cause de l’avantage numérique puisqu’il est encore meilleur lorsqu’on prend seulement les buts à 5 contre 5 en compte (Nash et Perry sont les seuls à le dépasser).

Le cerbère des Kings a également noté que l’attaquant du Tricolore a terminé au 2e rang de la ligue dans la colonne des buts gagnants avec 10 cette saison. Alex Ovechkin (11) est le seul qui en avait le plus et selon Quick, ça montre qu’il monte son jeu d’un cran dans les grands moments.

Quick a aussi analysé le lancer de Pacioretty en disant qu’il fallait se méfier de son snapshot rapide. Si le gardien ne sait pas où le lancer est dirigé ou s’il ne s’est pas avancé suffisamment pour défier le lancer, il n’a aucune chance de l’arrêter. Il a ajouté que Pacioretty se séparait du reste de la ligue avec la constance et la précision de son lancer.

Pour illustrer son point, Quick a ressorti un but contre l’Avalanche où Pacioretty s’est gardé une option de passe pour laisser le gardien deviner ce qu’il allait faire. Par contre, il a lancé sans avertissement et le gardien du Colorado n’avait aucune chance.

Ce sont de bons mots pour Pacioretty, qui commence finalement à être reconnu comme un des meilleurs attaquants de la ligue. Il ne fait pas partie de l’élite de la LNH à l’attaque (puisque la majorité de ces joueurs évoluent au centre), mais il est en train de se démarquer comme un ailier de grande qualité et ses adversaires commencent clairement à le remarquer.

L’exemple de Quick

Via HabsLinks