Max Domi s’est servi de son diabète pour être meilleur

Canadiens
Crédit photo - NHL.com

On peut dire sans trop se tromper que l’acquisition de Max Domi est l’un des meilleurs coups de Marc Bergevin depuis qu’il est à la barre du Canadien. À ses 48 premiers matchs dans l’uniforme du CH, Domi a récolté 41 points. Il est présentement le meilleur pointeur du tricolore.

En raison de son rendement, on a tendance à oublier que joueur de 23 ans est atteint du diabète de type 1.

 

Une source de discipline

On ne contrôle pas toujours ce qui nous arrive. Ce qu’on peut contrôler, néanmoins, c’est notre manière de réagir aux embûches et opportunités qui se présentent sur notre chemin.

Dans le cas de Max Domi, le diabète a poussé l’athlète à s’imposer une discipline qui, au final, l’a aidé à se rendre jusqu’à la LNH.

Dans une entrevue accordée à Marc De Foy, du Journal de Montréal, le fougueux attaquant a expliqué que les premiers symptômes sont apparus alors qu’il avait 12 ans. Il a donc appris toute son adolescence à vivre avec sa condition.

Après avoir eu une pompe à insuline pendant huit ans, il se fait maintenant plusieurs injections quotidiennement.

Le hockeyeur doit également surveiller étroitement son alimentation, son sommeil et ses hausses d’adrénaline.

Avec l’aide de son médecin et de sa famille, il s’est établi des routines qui sont différentes pour les matchs à domicile, ceux à l’étranger, les journée d’entraînement mais également lorsqu’il est en congé.

Max Domi avoue que certaines journées sont moins faciles que d’autres, mais il préfère demeurer positif et toujours regarder en avant.

 

Quelques personnalités connues atteintes du diabète de type 1

  • Bobby Clarke (1144 matchs dans la LNH)
  • Bill Gullickson ( 398 matchs dans la MLB)
  • Jay Cutler (ancien quart-arrière des Bears de Chicago)
  • Sébastien Sasseville (premier Canadien atteint du diabète de type 1 à gravir le mont Everest)
  • Neil Young (chanteur)
  • George Lucas (réalisateur et producteur)
  • Sharon Stone (actrice)
  • Brett Michaels (chanteur)

 

Via Marc De Foy / Journal de Montréal