Max Domi et Georges Laraque s’éclatent au défilé de la fierté de Montréal

Canadiens
Crédit photo - Capture d'écran Twitter

Environ 350 000 personnes ont marché dans les rues de Montréal dimanche pour le 36e défilé de la fierté. Dans le lot, on retrouvait bien sûr plusieurs membres de la communauté LGBTQ+, mais aussi de nombreuses personnalités publiques, dont des politiciens, mais aussi quelques athlètes.

C’est le cas de Max Domi qui a participé à la parade en compagnie de nul autre que Georges Laraque. Le numéro 13 du Canadien en a profité pour envoyer le message «if you can play, you can play» (Si tu peux jouer, tu peux jouer). En gros, chaque personne a le droit aux mêmes opportunités, peu importe son genre ou son orientation sexuelle.

 

Un grand honneur

Le Canadien avait envoyé Domi en tant que représentant. Le CH  souhaite encourager les membres de la communauté LGBTQ+ à prendre la place à laquelle ils ont droit dans le sport. L’organisation You Can Play était d’ailleurs présente à la parade. Celle-ci a pour mission d’assurer l’égalité, le respect et la sécurité pour tous les athlètes.

De son côté, Max Domi a déclaré que c’était un immense honneur pour lui de représenter le tricolore pour cette cause. Il affirme qu’il était important pour lui d’être présent dimanche. Le joueur de 24 ans trouve important de participer à de tels événements, car c’est sa façon à lui de contribuer à rendre le monde meilleur.

L’attaquant du Canadien dit être un fervent défenseur du principe selon lequel tout le monde a le droit de s’affirmer et de faire ce qu’il veut avec sa vie.

 

Max et Georges

Max Domi a d’ailleurs marché aux côtés de Georges Laraque. Ce dernier est un supporteur de longue date de la cause LGBTQ+. L’an dernier, il avait d’ailleurs participé à un concours de drag queens à Montréal.

Et hier, Georges Laraque et Max Domi ont semblé avoir beaucoup de fun ensemble. Ils se sont d’ailleurs échangés plusieurs louanges. L’ex-dur à cuire du CH a même dit que Max Domi avait les mains de Wayne Gretzky!

Nous aussi, on trouve que Georges exagère, mais un gros bravo à eux et tous les autres qui ont marché dimanche.