Match intraéquipe: Suzuki et Kotkaniemi se démarquent

Canadiens
Crédit photo - Capture d'écran Twitter

Le Canadien a disputé son match intraéquipe dimanche, devant une foule de quelques 15 000 fans.

C’était l’occasion pour tous de se remettre dans le bain.

Pour les recrues, c’était également une occasion concrète de faire leurs preuves et de se battre pour une place dans l’alignement de Claude Julien. On a beaucoup parlé de la jeunesse au cours de la dernière année. Or, quelques jeunes se sont démarqués dimanche.

 

Nick Suzuki

On attendait avec impatience la première situation de match de Nick Suzuki et Ryan Poehling. Même si le second a un match et trois buts de plus que le premier dans la LNH, c’est Suzuki qui s’est fait le plus remarquer. Le jeune centre de 20 ans était au centre d’un trio avec Charles Hudon et Jordan Weal. Le meilleur joueur des plus récentes séries de la OHL a fait valoir sa grande intelligence sur la glace. Son positionnement et sa capacité à bien distribuer la rondelle à ses ailiers étaient évidents dimanche. Son trio a d’ailleurs été l’un des plus dangereux du Canadien hier.

Nick Suzuki: un joueur comparable à Brayden Point?

Après le match intraéquipe, Jonathan Drouin s’est fait demander d’analyser le niveau de jeu de certains jeunes. Le numéro 92 a notamment comparé Nick Suzuki à nul autre que Brayden Point. Il affirme que l’espoir du Canadien, comme Point, est le genre de joueur qui fait tout très bien sur la glace. Ses jeux ne sont pas toujours spectaculaires, mais font très souvent une grande différence. Drouin avoue que Suzuki n’a pas la vitesse de Brayden Point, mais outre ce point, il estime que les deux joueurs ont un style plutôt comparable.

 

Jesperi Kotkaniemi

On a beaucoup parlé de le gain de masse musculaire de Kotkaniemi depuis quelques semaines. Dimanche, on a pu voir en quoi cette prise de poids pourra aider le jeune Finlandais à être un meilleur joueur.

Le centre de 19 ans semblait avoir plus de facilité à remporter ses batailles à un contre un. Il était plus efficace le long des rampes. Après la rencontre, Kotkaniemi a indiqué qu’il se sentait plus fort et plus confiant sur la patinoire.

KK s’est également démarqué en marquant d’un boulet de canon sur un lancer de punition face à Carey Price.

 

À surveiller

Ryan Poehling n’a pas connu une mauvaise rencontre, mais a admis après le match qu’il n’avait pas osé s’impliquer à 100% physiquement, de peur de blesser des coéquipiers. On l’aura à l’œil lors des matchs préparatoires.

Josh Brook, de son côté, a connu un match mi-figue, mi raisin. Le jeune défenseur a eu de la difficulté à s’imposer physiquement. En revanche, lorsqu’il réussissait à obtenir la rondelle, Brook était généralement plutôt efficace pour la transporter et la distribuer.

Le capitaine du Rocket Xavier Ouellet a connu un fort match. Pourra-t-il obtenir un poste avec le grand club? J’en doute. L’an dernier aussi il avait été impressionnant durant le calendrier préparatoire. Ça s’était toutefois vite gâté en début de saison à Montréal.

Dimanche, Charles Hudon aussi a été au-delà des attentes. Sa chimie avec Suzuki lui a permis d’obtenir quelques occasions de marquer, sans toutefois réussir à trouver le fond du filet.

 

Les buteurs dimanche

Jeff Petry, Jesperi Kotkaniemi, Alex Belzile et Mike Reilly ont trouvé le fond du filet dans le clan des Rouges. Ils ont remporté la rencontre 5-4 en fusillade grâce au but de Paul Byron.

Du côté des blancs, Josh Brook, Max Domi, Nate Thompson et Jordan Weal ont été les marqueurs.

 

Les performances des gardiens

Rouges : Charlie Lindgren (13 arrêts sur 15 tirs) et Keith Kinkaid (20 arrêts sur 22 tirs)

Blancs : Carey Price (13 arrêts sur 15 tirs) et Cayden Primeau (10 arrêts sur 12 tirs)