Marc Bergevin veut un top prospect et un choix de 1re ronde pour Andrei Markov

andrei-markov

Contrairement à son prédécesseur, Marc Bergevin est un directeur-gérant qui reste toujours ouvert d’esprit. Comme on le mentionne depuis des semaines, l’option #1 des Canadiens est de signer Andrei Markov. Les négociations vont bon train; cela explique donc pourquoi Marc Bergevin ne magasine pas Andrei Markov. D’ailleurs, le nom d’Andrei Markov ne figure pas sur le tableau des top 15 joueurs susceptibles d’être échangés à la date limite. À moins de l’avoir manqué, je n’ai pas lu une seule fois Darren Dreger et Bob McKenzie tweeter à propos de possible destination d’Andrei Markov. C’est pourtant TSN qui a «break» la news de Mike Weaver aux Canadiens. Tout ça pour dire que si TSN ne parle pas de Markov, ça veut probablement dire que les directeurs-gérants ne parlent pas fort-fort du #79 du CH.

Comme dans n’importe quelle business, tout à un prix. C’est évident que Marc Bergevin a une réponse de prête si un de ses homologues lui téléphone pour des informations concernant Andrei Markov. Louis Jean de TVA Sports mentionne que le prix à payer pour le défenseur de 35 ans est un choix de première ronde ainsi qu’un espoir de premier plan. C’est évident que si un club fait une telle offre, Marc Bergevin va dire oui. Malheureusement, les chances de voir une telle proposition sont aussi bonnes que d’assister au retour de Réjean Houle en tant que DG.