Marc Bergevin à Tout le monde en parle

Canadiens
Crédit photo - Tout le monde en parle - ICI Radio-Canada

Marc Bergevin était l’invité de Guy A. Lepage dimanche à Tout le monde en parle. Le directeur général du Canadien a répondu d’entrée de jeu qu’il comprenait que la majorité (voire la totalité) des analystes prédisaient une saison de misère pour le CH et que personne ne pensait que le club ferait les séries cette année. Avec les insuccès de l’an dernier, Bergevin est conscient de cette perception et a mentionné que ça allait certainement servir de motivation pour l’équipe.

Il se dit optimiste face à cette saison et estime que l’ambiance est meilleure dans le vestiaire que l’an dernier.

 

Marc Bergevin vs Luc Lavoie

Juste à côté de Marc Bergevin, il y avait le commentateur politique Luc Lavoie. Guy A. Lepage a rapporté des propos tenus pas Lavoie qui démolissaient le DG du tricolore. Lavoie affirmait qu’il ne comprenait pas pourquoi Geoff Molson gardait en fonction une homme qui n’avait connu que des échecs depuis son arrivée à Montréal.

Marc Bergevin a répondu qu’à son avis, le club n’avait pas connu 6 ans d’échec depuis son arrivée, comme l’a dit le commentateur politique, et que la formation avait tout de même fait les séries 3 fois durant cette période.

Luc et Marc devraient peut-être réviser leurs chiffres, puisque depuis l’arrivée de Bergevin en 2012, le tricolore a fait les séries 4 saisons sur 6. Le club a raté le grand tournoi printanier en 2015-2016 et 2017-2018.

Luc Lavoie a déploré que les partisans voulaient et attendaient une coupe Stanley depuis trop longtemps. Il a cité les Maple Leafs en exemple: une équipe qui regorge de talent et qui est tout près de toucher au Saint-Graal du hockey. Marc Bergevin a souligné que rien ne garantissait aux Leafs une coupe Stanley prochainement. Il a toutefois reconnu que la formation torontoise détenait plusieurs joueurs de talents, tout en précisant que la majorité de ceux-ci avaient été repêchés tôt, à la suite de saisons difficiles des Leafs.

L’échange entre les deux hommes a été respectueux, mais assez musclé. Luc Lavoie a aussi challengé Bergevin sur l’échange de Galchenyuk. Alors qu’il venait d’être question des choix de première ronde des Leafs, Luc Lavoie a affirmé que le tricolore envoyait ses premiers choix ailleurs. Marce Bergevin a défendu l’acquisition de Max Domi en déclarant qu’il s’attendait à ce qu’il connaisse du succès avec le CH.

 

Max Pacioretty n’est pas une patate chaude

Bien entendu, Marc Bergevin a parlé de l’échange de Pacioretty. Selon lui, il s’agit d’une décision impopulaire, mais qui devrait bénéficier à l’organisation à long terme. Le DG a aussi expliqué que lors de la fameuse poignée de main entre Pacioretty et lui, les deux hommes étaient tout simplement nerveux en raison de la présence de nombreux journalistes.

Entre vous et moi, c’était probablement la réponse la moins convaincante de Marc Bergevin durant cette entrevue.

 

Un capitaine très bientôt?

Une des partie les plus intéressantes de cette entrevue, c’est lorsque Guy A. Lepage a demandé qui de Weber ou Gallagher allait être le prochain capitaine. Bergevin a répondu qu’il n’était pas encore complètement convaincu du choix à faire, mais qu’il y avait eu beaucoup de discussions à l’interne.

Il a quand même affirmé qu’il y avait une grande possibilité que le Canadien ait un capitaine cette année.

 

De bons mots pour Kotkaniemi

Puisque l’enregistrement a eu lieu jeudi, la confirmation que Jesperi Kotkaniemi allait débuter la saison à Montréal n’avait pas encore été annoncée. Marc Bergevin s’est quand même avancé à dire qu’il y avait de bonnes chances que le jeune Finlandais débute la saison avec le Canadien.