Marc Bergevin a quelques ex dont il doit s’ennuyer présentement

Canadiens

La soi-disant défensive améliorée du Canadien s’ennuie-t-elle de certains de ses ex-membres. C’est fort possible, parce qu’à l’exception du tandem Weber-Mete, la ligne bleue du CH est plutôt fragile. Certains défenseurs qui ont récemment quitté l’organisation pourraient certainement améliorer le club s’ils jouaient toujours à Montréal.

 

P.K. SUBBAN

Personne n’est surpris que le nom de Subban soit le premier à refaire surface quand on parle des défenseurs dont le Canadien s’ennuie probablement. Outre sa fougue et son charisme qui faisaient de lui un favori de la foule, Subban pourrait certainement donner un coup de pouce au jeu de transition du tricolore. Au niveau de la production offensive, Subban a un excellent début de saison: huit points en 9 matchs (1 but, 7 passes). Il est le deuxième meilleur pointeur des Predators, derrière Filip Forsberg. Subban occupe également le 7e échelon au niveau des points chez les défenseurs de la LNH. Sur le plan défensif, il s’en tire avec un différentiel de 0. Du côté du Canadien, le leader Shea Weber a 3 buts et 1 passe, mais un différentiel de -4.

ALEXEI EMELIN

On a tendance à l’oublier, mais il y a un autre ancien du Canadien qui évolue présentement à Nashville. Bien entendu, Emelin n’a pas le flair offensif et la production de Subban, mais dans son style, il est plutôt efficace en ce début de saison. En 8 parties, il a distribué 17 mises en échec, bloqué 13 tirs, créé 3 revirement en faveur de son équipe, mais en a causé 9 contre son club. Il conserve un intéressant différentiel de +1. Si on compare ces statistiques avec celles de défenseurs qui ont plus ou moins le même rôle chez le tricolore, on s’aperçoit que Emelin a légèrement le dessus. Karl Alzner a 14 mises en échec en 9 matchs. Il a également un total de 10 tirs bloqués, 2 revirements pour et 12 revirements contre. Jordie Benn, pour sa part, a une fiche de 6 mises en échec, 11 tirs bloqués, 1 revirement pour et 4 contre. Il faut aussi mentionner que Emelin a une fiche de 0 buts, 2 passes et un différentiel de +1. Alzner a récolté 4 passes, mais avec un différentiel de -6. Benn a deux passes et un différentiel de 0.

 

MIKHAIL SERGACHEV

Plusieurs entrevoyaient une carrière intéressante pour le jeune défenseur Mikhail Sergachev, mais bien peu auraient pu prédire qu’il serait déjà parmi les meilleurs pointeurs chez les défenseurs de la LNH. Celui qui n’est pas prêt de perdre son poste chez le Lightning a rien de moins que 4 buts, 5 passes en 10 matchs. Seulement trois défenseurs dans toute la ligue ont plus de points que lui et aucun n’a récolté plus de buts. Seul Alex Pietrangelo des Blues a réussi à trouver le fond du filet aussi souvent que Sergachev. À Tampa, aucun défenseur ne lui arrive à la cheville pour l’instant sur le plan offensif. Même le bon Victor Hedman n’a qu’un but et quatre passes. De plus, Sergachev possède un excellent différentiel de +4. La nouvelle sensation du Canadien, Jonathan Drouin a un rendement respectable de 7 points (2 buts, 5 passes), mais son différentiel est de -4. Pour le moment, on est obligé de dire que Steve Yzerman est peut-être déjà en train de gagner cet échange.

 

ANDREI MARKOV

Il est difficile de nier que la relance du Canadien ne se porterait pas mieux si Markov portait toujours l’uniforme bleu-blanc-rouge. Il joue actuellement le rôle de leader offensif à la ligne bleu du Ak Bars Kazan, avec une récolte de 15 points en 24 matchs. Il est en 7e position au niveau des points chez les défenseurs dans toute la ligue.

Vous ne devinerez jamais qui est le meilleur pointeur de son équipe? Il s’agit d’un autre ancien du Canadien, l’attaquant Jiri Sekac. Celui qui n’aura fait que passer à Montréal, voire même en Amérique du Nord, a trouvé sa niche avec le Ak Bars Kazan. Il a récolté 24 points en 24 parties cette saison. Il est au 9e rang des pointeurs de la ligue.