Louis Domingue, une solution temporaire aux problèmes du Canadien?

Embed from Getty Images

Avec les blessures à Carey Price et Al Montoya, le Canadien se retrouve soudainement avec un duo de gardiens composé de Charlie Lindgren et Zachary Fucale. Disons que ce n’était pas le plan envisagé au début de la saison et ça place le Rocket de Laval dans une drôle de situation puisque c’est désormais Michael McNiven et un gardien invité qui gardent leur filet.

Au moment d’écrire ces lignes, on ne sait pas exactement quand Price et Montoya seront de retour, mais si jamais leur absence s’étirait, le Canadien aurait peut-être avantage à regarder vers un gardien québécois et j’ai nommé Louis Domingue des Coyotes de l’Arizona. Après un début de saison difficile, il est dans une étrange situation avec l’équipe. L’organisation a préféré lui dire de retourner chez lui à Montréal plutôt que de l’envoyer dans leur club-école. Tout indique que c’est la fin de l’association entre les Coyotes et Domingue. Dans le cas du gardien de but québécois, il est donc ouvert à toutes les possibilités.

Bref, pour les quelques raisons qui suivent, je crois que ça pourrait être une option à étudier pour le Canadien si le duo de gardiens initial continuait de passer du temps sur la liste des blessés.

Mike Condon

L’ancien gardien du Canadien est le meilleur scénario possible lorsqu’on parle de gardiens acquis en début de saison à cause d’une liste de blessés trop bien remplie. Les Penguins de Pittsburgh ont obtenu un choix de cinquième ronde gratuit de la part des Sens après l’avoir fait garder une période et on pourrait certainement voir quelque chose de similaire avec Louis Domingue.

Les deux ont pratiquement le même pourcentage d’arrêts en carrière (90,9% vs 90,6% en faveur de Condon) et ils ont pas mal la même réputation en tant que gardien substitut solide, mais qui ne pourrait probablement pas être partant dans la LNH. Avec un nouveau départ à Montréal, Domingue pourrait bien faire en trois ou quatre matchs et rien n’empêcherait Bergevin de l’envoyer sous d’autres cieux pour un prix plus élevé que ce qu’il a dépensé pour l’obtenir. Le gardien québécois est certainement capable et avec les problèmes à cette position un peu partout dans la ligue, il attirerait sûrement un peu d’attention avec quelques bonnes prestations.

Carey Price

Il ne faut pas se le cacher, l’aspect le plus important de la situation des gardiens à Montréal est Carey Price et le pire qui pourrait arriver, c’est que cette pénurie de gardiens l’incite à revenir au jeu plus rapidement que prévu. Il doit prendre tout le temps dont il a besoin et l’arrivée d’un autre gardien capable de jouer dans la LNH pourrait aider cette situation.

C’est vrai que Charlie Lindgren fait bien depuis son arrivée, mais on est seulement à une autre blessure de se retrouver dans une situation comme celle de Vegas et le Canadien ne peut pas se le permettre. C’est aussi possible que le gardien américain connaisse une baisse de régime puisqu’il joue au-dessus de sa tête depuis son rappel. Il est capable de tenir le club sur ses épaules pendant un moment, mais celui-ci n’est probablement pas trop long et lorsqu’il retombera sur Terre, on ne veut pas brusquer le retour au jeu de Carey Price.

Situation financière en Arizona

L’aspect le plus intéressant dans le cas de Domingue, c’est son coût d’acquisition. Comme il vient de passer au ballottage, les Coyotes ne pensent rien avoir pour lui et comme on parle d’un club qui a encore une fois des problèmes financiers, ils ne doivent pas être trop heureux de payer un gars 1,1 M$ pour jouer dans la AHL. S’ils ont réellement lancé la serviette dans son cas et le fait qu’ils aient dit à Scott Wedgewood de se trouver un appartement nous laisse croire que c’est le cas, Louis Domingue ne coûterait probablement pas plus qu’un choix de septième ronde dans un an ou deux. À ce prix-là, ça vaut la peine pour relâcher la pression sur cette position si Montoya et Price ne se rapprochent pas d’un retour au jeu.

En plus, le Canadien a en masse de place dans ses finances et sous le plafond salarial, donc cette situation permettrait à Bergevin de s’en servir. Après tout, même si Domingue ne parvient pas à se relancer à Montréal, ils peuvent toujours l’envoyer à Laval où il sera un autre Québécois à vendre du point de vue marketing et son impact sur la masse ne sera que 25 000$. Bref, c’est un ajout qui ne coûte presque rien grâce à l’écart financier et le pire scénario est un mélange plus compliqué de vétérans et de gardiens à Laval.

Classement

Je l’ai mentionné un peu plus tôt, mais contrairement à Vegas, le Canadien ne peut pas se permettre de se tourner les pouces à cause de leur début de saison. Ils sont dans une partie extrêmement facile de leur calendrier et ils doivent en profiter pour se replacer au classement. Ils ont déjà commencé à le faire, mais ils doivent poursuivre et ils ne peuvent pas enligner une autre longue séquence de défaites. Si Domingue arrive pour stopper l’hémorragie (qui n’est pas encore présente grâce au bon jeu de Lindgren), qu’il ne coûte pas trop cher et qu’il peut être échangé pour plus par la suite, ce ne serait pas une mauvaise idée pour le Canadien de s’essayer.