Lettre d’excuse à Angela Price

Canadiens
shutterstock_264879710

Version française plus bas.

Hello Angela,

I would like to apologize for the trouble I’ve caused you following the release of the news on your pregnancy. Given the nature of my blog, I accept you throw the blame directly on me and forgive other medias that re-shared my story.

I am not a parent. And far from it. My girlfriend is not pregnant, so I never had the chance to experience what you and Carey are living. So it’s hard for me to understand the impact of the publication of such news. Having known you would consider it a disrespectful and cruel theft of your privacy, I would not have done such a thing.

However, I want you to understand that I did not go through your trash or hacked your medical record. I got the information via a remote member of your entourage. This kind of good news spreads very quickly.

When I got the tip, I took time to think about how to release it. I thought about the image you project. You are active on Twitter, you manage a personal blog that exposes your relationship, marriage and your family experiences. In addition to having participated in 24CH, you’re going to be the new headliner of a reality show on the lives of hockey players wives. I misjudged your image, but I thought you were the kind of woman who accepts and understands that when one is exposed in this way in the media in a hockey city like Montreal, there’s some risk of losing some privacy. It is what I did.

Again, I apologize for hurting you and shocking you. I understand that it is a downer not to be able to announce such a beautiful news yourself. I just did not expect such a reaction from you. My bad.

P.S. I wish you a good pregnancy. I’m sure you’ll find a cuter than name « Stanley » for your child.

***

Version française.

Bonjour Angela,

J’aimerais m’excuser pour le trouble que je t’ai causé suite à la diffusion de la nouvelle concernant ta grossesse. Compte tenu de la nature de mon blogue, j’assume que tu jettes le blâme directement sur moi et que tu excuses les autres médias d’avoir repris mes informations.

Je ne suis pas parent. Et loin de l’être. Ma blonde n’est pas enceinte, donc je n’ai jamais eu la chance de vivre ce que toi et Carey vivez. C’est donc assez éphémère pour moi de connaitre l’impact de la publication d’une telle nouvelle. Avoir su que tu considérerais cela comme un irrespectueux et cruel vol de ton intimité, je ne l’aurais pas fait.

Il faut toutefois que tu comprennes que je ne suis pas allé fouiller dans tes poubelles, ni piraté ton dossier médical. J’ai eu l’information via un membre de ton entourage éloigné. Ce genre de bonne nouvelle se répand extrêmement rapidement.

Lorsque j’ai appris la nouvelle, j’ai pris le temps de réfléchir à la façon de la sortir. J’ai pensé à l’image que tu projettes. Tu es active sur Twitter, tu gères un blogue personnel qui raconte tes histoires de couple, de mariage et tes expériences familiales. En plus d’avoir participé à 24CH, tu vas être la nouvelle tête d’affiche d’une téléréalité sur la vie de femme de joueurs de hockey. J’ai mal jugé ton image, mais je croyais que tu étais le genre de femme qui acceptait et comprenais que lorsqu’on s’expose de la sorte sur différents médias, dans une ville de hockey comme Montréal, il y a des chances et des risques de perdre une certaine intimité. C’est ce que j’ai fait.

Encore une fois, je m’excuse de t’avoir blessé et choqué. Je comprends que c’est plate de ne pas pouvoir annoncer une si belle nouvelle soi-même. Je ne m’attendais juste pas à une telle réaction de ta part. My bad.

P.-S. Je te souhaite une bonne grossesse. Je suis certain que tu vas trouver un prénom beaucoup plus mignon que « Stanley » pour ton enfant.