Les parieurs québécois ont vraiment abandonné le Canadien

Embed from Getty Images

Avec le début de saison atroce du Canadien et la séquence de six défaites consécutives actuelle, le pessimisme des partisans est palpable. Après tout, on peut comprendre ça puisque l’équipe occupe présentement le dernier rang dans l’Est avec seulement trois points en sept parties. Ils sont aussi déjà à cinq points d’une place en séries, ce qui est loin d’être idéal si tôt dans une saison.

Par contre, si tu lis le blogue (et que tu as vu le titre), tu sais que j’aime souvent voir ce que les parieurs pensent de ce qui se passe parce que c’est facile de réagir, mais c’est une autre chose de backer ton opinion avec ton argent et ça ajoute de la crédibilité selon moi. Malheureusement pour le Canadien, les parieurs québécois sont plus pessimistes que leurs partisans et je ne savais même pas que c’était possible.

Depuis le début de la saison, 99% de l’argent parié sur la question de Mise-O-Jeu par rapport à la présence  du Canadien en séries a été placé sur des séries sans le Tricolore. On ne peut pas blâmer la cote pour cette situation non plus puisque l’option « Non » est désormais favorisée après ce début de saison catastrophique. C’est donc dire que même en offrant plus du double de la mise, Mise-O-Jeu n’est pas capable d’attirer plus de 1% de l’argent parié sur cette question à placer cet argent sur une présence du Canadien en séries. C’est un pessimisme rare et ce n’est rien d’encourageant.

Il faut dire que même si c’est une longue saison, le classement de la LNH ne pardonne pas. Selon Elliotte Friedman, depuis 2005-06, des 48 équipes qui étaient à quatre points ou plus d’une place en séries en date du 1er novembre, seulement six sont parvenues à se qualifier. Les derniers ont été les Ducks en 2016. Comme Montréal est déjà à cinq points d’une place en séries, ce n’est pas une statistique que Geoff Molson et Marc Bergevin veulent lire.

C’est donc de plus en plus difficile de concevoir une place en séries pour le Canadien, mais ça ne veut quand même pas dire que c’est impossible. Selon Dom Luszczyszyn de l’Athlétique, Montréal avait une probabilité de 40% d’atteindre les séries, donc même si ce n’est pas un pile ou face, ce n’est pas 0% non plus et il est encore probablement trop tôt dans la saison pour jeter la serviette même si les fans et les parieurs québécois semblent prêts à le faire.