Les options du Canadien dans l’échange d’un attaquant pour un défenseur

Embed from Getty Images

Si les réponses de Marc Bergevin ont laissé bien des partisans sur leur appétit lors de son dernier point de presse, celles fournies lors de l’entretien avec le journaliste Mathias Brunet ont clairement été mieux reçues par les fans Montréalais. C’est un DG fatigué et vraisemblablement au bout du rouleau qui s’était présenté devant les médias et on peut difficilement lui en vouloir puisque la date limite des transactions n’est clairement pas de tout repos pour les différents dirigeants à travers la LNH.

Bergevin a par contre été beaucoup plus transparent lors de la grande entrevue qui a été publiée samedi dernier dans La Presse. On a notamment pu y apprendre le plan avec différents espoirs de l’organisation et sa ligne de pensée sur différents sujets, mais le passage qui a davantage piqué ma curiosité est celui où il a mentionné qu’il pourrait capitaliser sur la profondeur au niveau de l’offensive pour combler un besoin criant du côté gauche de la brigade défensive.

Si tout va bien, Alexander Romanov devrait jouer dans la LNH la saison prochaine, probablement sur une troisième paire pour débuter. Quant à lui, Ben Chiarot a clairement prouvé cette saison qu’il pouvait tirer son épingle du jeu sur un top 4 défensif.

Ceci étant dit, à part Chiarot et Romanov, les deux principaux candidats pour combler le troisième poste du côté gauche sont Brett Kulak et Victor Mete. À court terme, je doute qu’ils représentent la meilleure option possible, d’autant plus que c’est encore le poste sur la première paire qui représente le besoin urgent.

Mete est encore très jeune; il pourrait bien s’améliorer, mais force est d’admettre que c’est plutôt difficile pour lui dans son propre territoire. Il manque clairement de force pour combattre les gros attaquants des formations adverses. En plus, il sera tenu à l’écart du jeu pour le restant de la saison avec un pied fracturé, ce qui ne l’aidera clairement pas dans sa préparation estivale. Il faudra donc du renfort si le CH souhaite être de retour dans le portrait des séries et à entendre parler Marc Bergevin, ça semble clairement être l’objectif.

Jetons donc un œil aux différentes options…

Premièrement, il faudrait déterminer quels attaquants (Max Domi? Tomas Tatar? Jonathan Drouin?) pourraient changer d’adresse dans le but d’acquérir le dit défenseur gaucher.

Max Domi

C’est clairement un nom qui polarise les opinions présentement chez les partisans du CH. Max Domi a connu une saison magistrale en 2018-19 avec une récolte de 72 points mais il a considérablement ralenti cette saison comme le démontre sa production offensive de 44 points en 67 matchs (bon pour 53 points sur une saison de 82 matchs).

Le jeune homme fête aujourd’hui ses 25 ans et il sera à la recherche d’un nouveau contrat cet été, lui qui sera agent libre avec restriction. Il  gagne actuellement un salaire de 3,15 M$ et voudra sans aucun doute une augmentation salariale substantielle. Il voudra quelque chose comme un contrat de 6 ans à un salaire annuel d’environ 6,5 M$. Vaut-il cela? C’est relatif.

Si Max Domi est capable d’apporter une production offensive constante de 60 points ainsi que son instinct de guerrier à chaque rencontre, probablement. Quitte à me répéter, je crois que nous verrons la vraie valeur ajoutée du #13 le jour où le CH se qualifiera pour une place en séries. Pas certain qu’il est celui que je sacrifierais, mais ça dépend toujours le joueur que le CH pourrait obtenir en retour.

Il a certainement une bonne valeur marchande et sa situation contractuelle fait de lui l’attaquant « de premier plan » le plus susceptible de bouger cet été et ce n’est pas vraiment serré.

Jonathan Drouin 

Drouin connaît définitivement une saison en deux teintes. Il était sans aucun doute le meilleur attaquant du club au début de la saison avant de se blesser. Il avait amassé 15 points en 19 matchs, mais surtout, il jouait avec le feu dans les yeux, était responsable dans sa zone et consciencieux des petits détails. En fait, il jouait le meilleur hockey de toute sa carrière!

Il a effectué un bref retour au jeu de huit matchs le 8 février dernier, période durant laquelle il n’a pas amassé un seul point alors qu’il n’était clairement pas prêt à effectuer un retour au jeu. En lui laissant le temps de guérir convenablement, pourrait-il être de retour la saison prochaine en étant le Jonathan des 19 premiers matchs de la saison? Si c’est le cas, il va valoir de l’or pour l’équipe.

Je ne suis pas certain que ce serait la chose à faire que de le transiger maintenant.

Tomas Tatar

Vous avez probablement lu mon article d’il y a quelques semaines dans lequel j’énumérais différentes excellentes raisons de transiger Tomas Tatar. Le sympathique « Tuna » n’a pas diminué sa valeur marchande depuis, lui qui a jusqu’à maintenant récolté 61 points en 67 matchs. C’est bon pour le premier rang des pointeurs chez le CH, mais également bon pour le top 25 de la LNH!

Je ne reviendrai pas sur chacune des raisons de l’échanger, mais disons seulement que sa valeur marchande est très haute et qu’il deviendra agent libre SANS compensation au terme de la saison 2020-21. Rendu là, il aura 30 ans et ce sera sa dernière opportunité d’aller chercher un gros contrat.

Malgré les pensées positives des partisans, rien ne garantit que Tatar voudra prolonger son entente avec le CH et Marc Bergevin pourrait bien le voir quitter sur le marché des joueurs autonomes sans obtenir quoique ce soit en retour. Il faut à tout prix éviter ce scénario et c’est pourquoi je crois qu’il est clairement le joueur qui devrait servir d’appât pour forcer un DG à se départir d’un bon défenseur gaucher.     

Inutile de parler d’Artturi Lehkonen et de Paul Byron, car ils ne seraient définitivement pas des monnaies d’échange assez alléchantes pour qu’un DG accepte de se départir d’un défenseur top 4. On ne parlera pas non plus de Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi puisqu’ils représentent l’avenir de cette organisation à l’attaque et je doute fortement que Marc Bergevin soit intéressé à transiger sa jeunesse actuellement, lui qui tient mordicus à bâtir par le repêchage.

Maintenant! Qui Marc Bergevin pourrait bien viser comme défenseur gaucher à travers la LNH? Les options sont nombreuses, mais nous nous attarderons aujourd’hui à quelques options que je considère réellement plausibles :

Jonas Brodin

J’en ai justement discuté avec Mathias Brunet sur Twitter en fin de semaine et lui, il transigerait Max Domi contre Jonas Brodin les yeux fermés.

Il est difficile d’affirmer que Brodin ne représenterait pas un ajout de taille dans le quatuor défensif du CH, lui qui apporterait beaucoup de stabilité par son jeu quasi-impeccable en zone défensive. Même s’il n’est pas exactement un dynamo offensif, il connaît actuellement sa saison la plus productive en carrière avec une récolte de 27 points en 65 matchs.

Âgé de 26 ans, Brodin est sous contrat jusqu’au terme de la saison 2020-21 et il sera ensuite joueur autonome sans restriction. Si une telle transaction devait se produire, il faudrait que ce soit après le 1er juillet pour que Marc Bergevin puisse s’assurer d’avoir une entente les termes d’une prolongation de contrat avec le défenseur Suédois.

Échanger Max Domi pour une saison de Jonas Brodin, c’est non.  Reste que l’idéal, ce serait que Tomas Tatar soit l’attaquant sacrifié dans ce pacte. Vous, échangeriez-vous Max Domi ou Tomas Tatar pour un Jonas Brodin au contrat prolongé?

Shayne Gostisbehere

Gostisbehere représente une option plutôt énigmatique, lui qui n’a jamais su recréer ses succès de la saison 2017-18 alors qu’il avait amassé un impressionnant total de 65 points. Après une saison de 37 points en 2018-29, il a présentement amassé un maigre 12 points en 41 parties et il a été laissé de côté à multiples reprises, surtout pour son manque de fiabilité en territoire défensif.

Plusieurs intervenants ne sont pas chaud à l’idée de rapatrier le « Ghost » et je peux très bien comprendre pourquoi. Par contre, je crois qu’il ne coûterait pas très cher à acquérir et c’est souvent arrivé qu’un joueur connaisse des difficultés avec un club X, mais bénéficie grandement d’un changement d’air avec un club Y. Le jumeler à Shea Weber pourrait clairement lui insuffler une grande dose de confiance et on pourrait assister à un second souffle dans sa carrière. Il ne sera probablement pas le sauveur, mais à plus faible coût, il représente un très beau pari selon moi.

Noah Hanifin

Le monde du hockey avait été très surpris lorsque les Hurricanes avaient jeté la serviette aussi rapidement sur le jeune Hanifin qui venait d’être repêché au 5e rang au total trois années plus tôt.

La vérité, c’est qu’on s’attendait chez les Canes à ce que le jeune défenseur devienne rapidement un défenseur de premier duo, mais on a rapidement constaté que son potentiel avait un plafond moins élevé qu’escompté. Il est actuellement un bon défenseur #4 et je crois qu’il pourrait encore s’améliorer jusqu’à devenir un bon défenseur #3.

Son nom a fait surface dans les rumeurs de transaction et semble-t-il que les Flames n’étaient pas contre l’idée de l’inclure dans une transaction pour Taylor Hall. Les Flames ont un très bon noyau, mais manquent cruellement de profondeur à l’attaque. Après les Gaudreau, Monahan, Tkachuk et Lindholm, ils doivent se fier sur Mikael Backlund et Andrew Mangiapane pour générer de l’offensive. Pas l’idéal, vous en conviendrez.

Ils ont par contre une bonne profondeur à la ligne bleue et c’est pourquoi il serait très logique pour eux d’échanger Hanifin pour un attaquant. C’est là que Marc Bergevin devrait intervenir en suggérant une transaction!

Sinon, il est évident que la solution idéale pour le CH serait de conserver tous ses attaquants et simplement signer un défenseur gaucher sur le marché des joueurs autonomes, mais les options sont très limitées.

Certes, Torey Krug représenterait une très belle prise, mais je doute qu’il accepte un pacte chez l’ennemi. TJ Brodie sera également joueur autonome sans compensation, mais même s’il est gaucher, il a été habitué à jouer à droite. Ensuite, les deux autres meilleures options sont Dmitry Kulikov et Brendon Dillon, mais ils ne représentent pas des options vraiment meilleures que celles que le CH possède déjà.

Bref, il m’apparaît évident que si le Canadien désire colmater sa brèche évidente à gauche de la brigade défensive, ça devra passer par une transaction et cette transaction pourrait bien se concrétiser au prochain repêchage qui aura justement lieu à Montréal…

Si vous étiez le DG du CH, quel défenseur serait votre cible et quel attaquant du CH seriez-vous prêt à sacrifier?