Les Fantastiques Statistiques: les Sénateurs ont de quoi terroriser les Canadiens

Canadiens

À moins de 24 heures de l’Halloween, le Canadien a de quoi avoir la chienne. Pourtant, ce ne sont pas les zombies, les clowns maléfiques ou les poupées possédées dont doivent avoir peur les joueurs du CH.

Le tricolore doit déjà frissonner à la pensée d’aller joueur à Ottawa le premier de 4 matchs sur la route. Les Sénateurs ont tout pour effrayer le Canadien.

 

LES CRÉATURES LES PLUS EFFRAYANTES D’OTTAWA

Ils ont d’abord Jean-Gabriel Pageau, un fantôme qui vient hanter le Canadien chaque fois qu’il en a l’occasion. Il a d’ailleurs 7 buts et 4 passes en 15 matchs en carrière contre le bleu-blanc-rouge.

En plus de Pageau, Mark Stone et Derick Brassard pourraient également venir terroriser le tricolore. Stone a 7 buts, 5 passes en 11 parties. Brassard a 6 buts, 5 passes. Les deux ont également un excellent différentiel de +11. Du côté du Canadien, aucun joueur n’a un différentiel positif et le meilleur pointeur est Jonathan Drouin(2 buts, 6 passes). Pour couronner le tout: en seulement 6 matchs depuis son retour au jeu, Erik Karklsson a coiffé tous les joueurs du Canadien avec 9 points.

 

MASSACRE DES GARDIENS DE BUT

Les Sénateurs n’épargnent pas les gardiens adverses. Ils ont récolté pas moins de 40 buts en 11 matchs. Seulement deux équipes ont marqué plus souvent qu’eux. Ils affrontent ce soir un adversaire qui a de quoi pâlir: le CH n’a marqué que 22 buts jusqu’à présent.

Ottawa se démarque particulièrement à forces égales. Les Sénateurs ont obtenu 26 buts à 5 contre 5, ce qui leur confère le 7e rang de la ligue. En comparaison, le CH est avant-dernier avec 14 buts à 5 contre 5.

 

UN CLUB QUI DÉFEND CHÈREMENT SA PEAU

Mais il n’y a pas qu’à l’attaque que les Sénateurs sont menaçants. Seulement 7 équipes ont une meilleure moyenne de buts alloués. Les Sénateurs en ont accordé 29 en 11 matchs, ce qui leur fait une moyenne de 2,64 buts contre par partie. Le Canadien est beaucoup plus loin dans ce classement: ils se retrouvent en 29e place avec une moyenne de 3,82 buts concédés par partie (42 au total cette saison)

Les joueurs des Sénateurs sont voraces au niveau des tirs bloqués(199 cette saison). Ils sont au 2e rang de la ligue pour cette statistique. Le Canadien est 15e avec 157 tirs bloqués.

L’écart entre les deux clubs est encore plus énorme en infériorité numérique. Ottawa a un pourcentage d’efficacité de 90%(3e rang de la ligue) en désavantage, alors que les Canadiens sont au 23e échelon avec un taux de 78,4%. Il faut rajouter que les Sénateurs forment la 5e équipe qui passe le moins de temps au cachot dans la LNH. Le CH ne doit donc pas attendre mille occasions de faire fonctionner son jeu de puissance. Il faut profiter de chaque jeu de puissance, parce qu’ils sont souvent rares avec les Sénateurs.

Le tricolore va également affronter la 2e meilleure équipe au niveau des mises en jeu. Les Sénateurs ont remporté 53,8% d’entre elles cette saison, alors que le CH est au 25e rang avec 47,2% de succès au cercle des mises en jeu.

 

UN CARNAGE EN TROISIÈME PÉRIODE

 

Le tricolore ne doit pas laisser les Sénateurs s’imposer lors des premières 40 minutes s’il souhaite repartir d’Ottawa avec la victoire. Les Sens n’ont pas encore subi la défaite en temps réglementaire lorsqu’ils mènent après une période (4-0-1) et après deux périodes (4-0-2).

Avis aux spectateurs: ne ratez pas la troisième période, parce que les Sénateurs ont habitué leurs partisans à un festival offensif lors du dernier engagement. Sur leurs 40 buts marqués cette saison, les Sénateurs en ont inscrit 18 lors des 20 dernières minutes.

Le Canadien peut se consoler en se disant que si les Sénateurs se portent davantage à l’attaque en troisième période, ils ouvrent énormément leur front défensif. 15 des 29 buts alloués par les Sénateurs cette saison ont été marqués en troisième période.