Les 10 derniers joueurs repêchés au troisième rang

trevor-timmins

Samedi, les fans du CH ont eu un réel espoir de remporter la loterie et de repêcher Ramus Dahlin. Une fois la déception passée, il ne reste qu’à accepter ce troisième choix et tenter de voir ce que le Canadien peut en tirer.

Or, force est de constater que même si le tricolore n’obtient pas le prochain Lidstrom ou Crosby, il pourrait mettre la main sur un joueur d’impact. Voici un portait des 10 derniers 3e choix au repêchage.

 

2017: Miro Heiskanen (Stars)

Outre Nico Hischier et Nolan Patrick, aucun joueur du plus récent repêchage n’a disputé une saison complète dans la LNH. Au troisième rang, les Stars ont jeté leur dévolu sur le finlandais Miro Heiskanen. Le défenseur gaucher n’a peut-être pas joué en Amérique du Nord, mais sa performance en SM-liiga a donné raison aux Stars, puisqu’il a récolté 23 points dont 11 buts avec le HIFK Helsinki cette saison. Le tout avec un différentiel de +17. Il reste à voir s’il connaîtra du succès dans la LNH, mais on peut au moins dire que c’est un espoir prometteur pour une formation qui aurait bien besoin de renfort à la défense.

 

2016: Pierre-Luc Dubois (Blue Jackets)

La plupart des fans du Canadien s’en rappellent: en 2016, les Blue Jackets ont surpris un peut tout le monde en choisissant Pierre-Luc Dubois alors que la plupart des experts prévoyaient que Jesse Puljujarvi allait être sélectionné. Dubois ne s’est pas taillé une place avec les Blue Jackets l’an dernier, mais il a passé la saison 2017-2018 à Columbus et il n’a pas déçu. Le joueur de centre a récolté 20 buts et 48 points, en plus d’un différentiel de +8. I la terminé la saison au troisième rang des pointeurs de son équipe. Même en séries, il s’est plutôt bien débrouillé avec 4 points (2 buts, 2 passes) en 6 rencontres. Rien pour aider les partisans du tricolore à oublier que Marc Bergevin a tenté de le repêcher en 2016.

 

2015: Dylan Strome (Coyotes)

Ce choix pourrait faire peur aux partisans du CH en vue du prochain repêchage. En effet, probablement que si les Coyotes avaient la chance de refaire ce repêchage, ils choisiraient quelqu’un d’autre. En effet, trois ans après avoir été sélectionné, le joueur de centre n’a disputé que 28 parties dans la LNH, récoltant 4 buts et 6 passes. Disons que les Coyotes auraient certainement préféré choisir Mitch Marner (4e choix), Noah Hanifin (5e choix), Zach Werenski (8e choix), Mikko Rantanen (10e choix), Jake DeBrusk (14e choix) et Mathew Barzal (16e choix), pour ne nommer que ceux-là.

 

2014: Leon Draisaitl (Oilers)

Les Oilers ne se sont pas trompée en 2014 lorsqu’ils ont sélectionné Leon Draisaitl. L’Allemand est à ce jour le joueur qui a récolté le plus de points (207) parmi sa cuvée. Il est deuxième pour le nombre de matchs joués (269), derrière le défenseur Aaron Ekblad (309). L’attaquant de 6 pieds 2 a récolté 70 et 77 points lors des deux dernières saisons.

 

2013: Jonathan Drouin (Lightning)

Si le talent de Drouin ne fait aucun doute, force est d’admettre qu’il ne semble pas avoir répondu aux attentes pour l’instant. 141 points en 241 matchs, ce n’est pas mal, mais on est loin de 303 points en 374 rencontre de son ancien coéquipier chez les Mooseheads, Nathan MacKinnon, repêché au tout premier rang en 2013. Plusieurs joueurs sélectionnés après Drouin se sont avérés de bien meilleurs choix jusqu’à présent: Seth Jones(4e), Sean Monahan(6e), Elias Lindholm(5e) et Rasmus Ristolainen (8e). Tous ces joueurs sont devenus des piliers de leur équipe respective. Pour Drouin, il faudra peut-être attendre encore un peu. On ne peut passer sous silence que le Lightning a préféré échangé ce 3e choix pour un 9e (Sergachev). C’est dont dire que la sélection de Drouin n’était certainement pas le meilleur coup de Tampa.

 

2012: Alex Galchenyuk (Canadiens)

On a beau critiqué Galchenyuk, il reste qu’il demeure encore à ce jour le joueur qui a disputé le plus de rencontres dans la LNH parmi tous les joueurs choisi en 2012. Il est à égalité avec Filip Forsberg pour le nombre de points (255) au tout premier rang des pointeurs de cette cuvée. L’attaquant a été dans le top 3 des meilleurs pointeurs du CH lors des trois dernières saisons. Il demeure clairement un meilleur choix que Nail Yakupov et Ryan Murray, tous deux sélectionnés avant lui en 2012.

 

2011: Jonathan Huberdeau (Panthers)

S’il n’avait pas été ralenti par une blessure à la cheville la saison dernière, Jonathan Huberdeau n’aurait eu aucun mal à justifier sa sélection au troisième rang. L’attaquant de Panthers vient de conclure sa meilleure saison en carrière (69 points) et son talent ne fait aucun doute. Même si des Nikita Kutcherov (58e) et des Johnny Gaudreau (104e) ont eu un impact encore plus grand sur leur formation, Huberdeau est bien loin d’être un mauvais choix. Il devrait être l’un des leaders offensifs des Panthers pour plusieurs saisons.

 

2010: Erik Gudbranson (Panthers)

Gudbranson s’est révélé être une immense déception pour les Panthers qui croyaient avoir repêché leur futur général à la ligne bleue. En 5 saisons en Floride, les choses n’ont jamais vraiment fonctionné et c’est pourquoi il a été échangé aux Canucks en 2016 contre le jeune espoir Jared McCann, ainsi qu’un choix de 2e tour et un de 4e tour. Sa situation ne s’est guère améliorer à Vancouver, où il a récolté 11 points en deux saisons, en cumulant un différentiel de -21 chez les Canucks et de -70 au total en carrière dans la LNH.

 

2009: Matt Duchene (Avalanche)

Malgré une période trouble au Colorado, Matt Duchene a prouvé plus d’une fois qu’il méritait sa sélection au 3e rang en 2009. Avec 477 points en 654 matchs et une campagne de 27 buts et 32 passes en 2017-2018, il demeure un attaquant menaçant pour l’adversaire. Il arrive d’ailleurs au second rang des pointeurs parmi les joueurs repêchés en 2009, loin derrière John Tavares. Après tout, l’Avalanche a tout de même obtenu trois choix de repêchage et 4 joueurs en retour de Duchene.

 

2008: Zach Bogosian (Thrashers)

Les défenseurs étaient très populaires en première ronde, lors du repêchage de 2008. Malheureusement, Zach Bogosian s’est révélé une grande déception pour les Thrashers/Jets qui l’ont finalement échangé à Buffalo en 2015. Il a néanmoins réussi à disputer 552 matchs en carrière dans la LNH, mais on n’oserait le comparer aux Drew Doughty (2e), Erik Karlsson (15e), Alex Pietrangelo (4e), John Carlson (27e) et même Tyler Myers (12e) tous sélectionnés également en première ronde la même année que Bogosian.

 

Bilan

Donc, si on récapitule, sur les 10 derniers joueurs repêchés au 3e rang, on retrouve 5 valeurs sûres (Dubois, Draisaitl, Galchenyuk, Huberdeau et Duchene), 4 déceptions (Strome, Drouin, Gudbranson et  Bogosian) et un point d’interrogation (Heiskanen). Si on considère que Strome et Drouin peuvent encore rebondir vu leur jeune âge, et que Heiskanen montre de belles choses, le taux de succès est donc plutôt positif. En termes de hockey, on parlerait d’une fiche de 5-3-2. Ce n’est pas si mal. Il reste à voir dans quelle colonne s’inscrira le joueur choisi par le CH.