Le meilleur tandem de gardiens de la ligue serait à Montréal

Embed from Getty Images

En fin de semaine, le NHL Network a fait une belle fleur à Carey Price en le nommant comme meilleur gardien de la ligue. Aucun partisan de Montréal n’était surpris puisqu’il nous prouve année après année qu’il fait partie de l’élite de la ligue et c’est pour ça qu’il a reçu un contrat monstre qui ferait peur s’il était distribué à n’importe quel autre gardien.

Cette entente a été saluée par les fans à Montréal, mais il y a eu des doutes émis à cause de la longueur du contrat, particulièrement dans la communauté des statistiques avancées. Plusieurs experts de ce côté avaient peur qu’il ne puisse pas maintenir son rythme lorsqu’il sera plus vieux vers la fin du contrat.

Ça ne veut toutefois pas dire que la communauté n’apprécie pas le travail de Carey. On l’a vu dans l’édition de Hockey Abstract qui est sortie il y a quelques jours (et dont l’édition française devrait paraître dans les prochaines semaines). Dans la section d’évaluation des équipes qui se concentrait sur les gardiens, Rob Vollman a classé les 31 tandems de gardiens de la ligue et le Canadien s’est retrouvé au sommet.

Pour obtenir son classement, Vollman a sorti une moyenne pondérée du % d’arrêts à égalité numérique au cours des trois dernières saisons et pour établir le chiffre d’une équipe, il a appliqué un ratio de 3 pour 1 entre le partant et le substitut. Ça donne un % d’arrêts de 93,2% au Canadien, tout juste devant les Capitals avec une avance plus considérable sur les Penguins, les Panthers et les Coyotes, qui complètent le top 5.

Bien évidemment, Price a son mot à dire là-dedans puisque son 93,8% est le meilleur de la ligue, 0,05% devant Matt Murray qui vient au 2e échelon de la LNH. Al Montoya se démarque aussi avec un 91,4%, qui n’est pas incroyable, mais qui est suffisant pour maintenir le Tricolore en tête. En plus, quand tu as un gardien comme Price, ton substitut est moins utilisé, donc techniquement, la moyenne de l’équipe sera plus élevée.

Ce que ça nous montre, c’est qu’on regarde de façon subjective ou objective, le Canadien est bien placé devant le filet avec Carey Price (et Al Montoya d’une façon plus modeste). Ce n’est rien de surprenant, mais c’est toujours bien de voir que les chiffres suivent ce que l’on voit avec nos yeux et dans ce cas-ci, il n’y a pas de doute que Montréal est en business. Maintenant, ils doivent seulement le supporter avec un peu d’attaque, ce qui n’a pas été le cas au cours des trois dernières saisons puisque le cerbère du Tricolore vient seulement au 20e rang en termes de support offensif parmi les gardiens ayant joué au moins 50 matchs pendant l’échantillon.