Le contrat d’Andrew Shaw est le 5e pire de l’été selon un panel d’ESPN

La semaine dernière, un panel de 22 membres de la communauté des statistiques avancées rassemblé par ESPN (dont je fais partie) avait lancé des fleurs à Marc Bergevin pour le contrat d’Alex Radulov. Après l’été qu’il a connu, c’était un peu bizarre de voir le DG du Canadien être complimenté par cette communauté, mais c’est toujours bon de voir des gestes du DG de ton équipe être soulignés, particulièrement quand ça vient d’une section d’analystes qui n’a pas été tendre envers lui récemment.

Malheureusement, la lune de miel fût de courte durée puisqu’un autre contrat signé par Bergevin a été souligné par ce même panel mercredi midi. Par contre, cette fois-ci, c’était pour les mauvaises raisons. En effet, le contrat d’Andrew Shaw (6 ans / 23,4 M$) n’a reçu l’approbation que de 2 des 22 membres du panel d’ESPN, ce qui le place au 5e rang des pires contrats de l’été.

Les seuls qui ont « devancé » Andrew Shaw dans ce classement ont été Danny DeKeyser (1 approbation sur 22 pour son contrat de 6 ans / 30 M$), Cam Ward (2 / 6,6 M$), Casey Cizikas (5 ans / 15,75 M$) et Matt Martin (4 ans / 10 M$). Ces 3 derniers ont reçu une approbation et un panéliste neutre. Le nouvel attaquant du Canadien a aussi égalé David Backes (5 ans / 30 M$) et Darren Helm (5 ans / 19,25 M$).

Pour mettre les cartes sur table, je fais partie du groupe de 20 qui ont jugé que le contrat d’Andrew Shaw n’était pas bon pour le Canadien. C’est une entente beaucoup trop longue pour un joueur qui pourrait très bien ne plus être de calibre de la LNH avant la fin de celle-ci. La structure du contrat limite un peu ce problème, mais quand tu bâtis un contrat avec une porte de sortie au cas où le joueur se plante, tu ne peux pas vraiment estimer qu’il s’agit d’une bonne entente pour ton équipe à long terme.

Je comprends les motivations de Bergevin, qui voulait que son équipe soit plus difficile à affronter, mais le fait est que la robustesse et le jeu physique n’ont pas encore démontré qu’ils avaient un aussi gros impact qu’on le pense au niveau des statistiques avancées. Ce n’est pas inutile, mais les chiffres nous disent que c’est moins capital que ce qu’une discussion de l’Antichambre te ferait croire. Ce n’est pas surprenant de voir des joueurs comme Cizikas, Martin, Backes et Andrew Shaw dans le haut de classement parce que c’est un aspect du jeu qui est moins important aux yeux de cette communauté qu’auprès des dirigeants de la ligue.

Ce débat ne se terminera probablement jamais, mais c’est toujours inquiétant de voir une entente ciblée par les statistiques avancées puisque leur plus grande force de prédiction vient probablement au niveau des mauvais contrats. Juste au cours des dernières années, les ententes de Clarkson, Bolland, Bickell, Engelland et Callahan ont été ridiculisées dès leur signature par les membres de ce panel et ces contrats causent maintenant des problèmes aux équipes qui les ont signé. On espère que le nom d’Andrew Shaw ne se rajoutera pas à cette liste…