Le Canadien va être tranquille cet été selon Marc Bergevin

Bergevin

[oboxads]

Après le repêchage samedi après-midi, Marc Bergevin avait des mauvaises nouvelles pour les partisans qui attendent toujours de l’aide pour l’attaque anémique du Tricolore via transaction ou le marché des agents libres. Le DG du Canadien a dit qu’il n’allait pas poursuivre d’agent libre le 1er juillet prochain puisqu’il avait déjà signé les gars qu’il voulait (Jeff Petry et Torrey Mitchell).

Le DG a ajouté que la formation actuelle avait terminé au 2e rang de la LNH l’an passé, donc il est assez confortable avec le groupe actuel. À moins d’un changement de dernière minute, on devrait donc voir une formation assez similaire en 2015-16.

Ça ne veut toutefois pas dire que le DG a terminé son travail. Il doit encore signer ses agents libres avec restriction (Alex Galchenyuk, Brian Flynn, Jarred Tinordi, Christian Thomas et Michael Bournival). Il n’a que 4,925 M$ de libre sous le plafond pour ajouter les contrats de Galchenyuk et d’un autre attaquant pour compléter l’alignement, mais avec ces déclarations, Bergevin semble indiquer que ce sera suffisant.

Ce faible niveau d’action n’est pas surprenant considérant les réalités de la LNH, mais c’est un peu déprimant pour les fans du Tricolore. La formation actuelle n’a clairement pas suffisamment d’attaque pour gagner la Coupe Stanley même si l’organisation arrive dans sa fenêtre d’opportunité pour remporter les grands honneurs.

Cette fenêtre d’opportunité n’a pas tendance à durer trop longtemps, donc c’est dommage de ne pas en profiter à 100% en gardant une attaque qui a terminé au 18e rang en termes de buts marqués l’an passé. Ceci étant dit, Bergevin a le don de nous surprendre à la date limite des transactions, ce qui veut dire que la formation actuelle n’est probablement pas celle qui jouera en première ronde des séries en avril prochain.

Aperçu de ce qui nous attend en octobre

Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Galchenyuk-Desharnais-DSP
De La Rose-Eller-Parenteau
Prust-Mitchell-Weise
Flynn

Markov-Subban
Emelin-Petry
Beaulieu-Gilbert
Pateryn

Price
Tokarski

AJOUT : Le rachat de P.A. Parenteau nous rappelle qu’il ne faut pas toujours croire ce qu’un DG dit en public.