Le Canadien a un horaire avantageux cette saison

Embed from Getty Images

Hier, dans The Athletic, Dom Luszczyszyn a publié un texte assez intéressant sur l’horaire des 31 équipes de la LNH. Le texte se concentrait sur les avantages et les désavantages du calendrier des équipes au niveau du repos et de la force des formations qu’elles affrontent tout au long de la saison pour voir quel impact ça aura sur le classement au fin de la saison.

Ultimement, ce sont des changements qui pourraient sembler minimes, mais avec des équipes égales au niveau du talent, l’auteur a calculé que l’équipe la plus avantagée aurait 58% de chances de faire les séries alors que la pire serait à 48%, donc ça a un impact plus important qu’on pourrait le croire.

Bien évidemment, l’équipe qui nous intéresse est le Canadien et la troupe de Claude Julien se retrouve dans une situation avantageuse de ce côté. Ils ne dominent pas alors qu’ils sont au 11e rang de la ligue à ce niveau, mais ils sont quand même du côté positif alors qu’ils sont aidés par le repos et la force des équipes qu’ils affrontent.

Au niveau du repos, le simple fait qu’il y ait un avantage est encourageant parce que le Tricolore a un différentiel de moins trois au niveau des matchs fatigués. C’est donc dire qu’ils seront l’équipe fatiguée trois fois de plus que leur adversaire.

Normalement, la situation du repos devrait donc être un désavantage, mais ce n’est pas le cas. La raison est bien simple. Bien que Montréal joue 26 matchs dans une situation de fatigue, ils évitent les deux situations les plus coûteuses au niveau de l’impact sur les performances, soit cinq matchs en sept soirs et six matchs en neuf soirs. Leurs adversaires n’ont pas la même chance et c’est ce qui fait en sorte que ce différentiel négatif se transforme en léger avantage.

La force des équipes affrontées est aussi un petit avantage pour le Tricolore parce qu’ils sont l’une des meilleures équipes de leur division, qui n’est pas la meilleure de la ligue. L’Atlantique est quand même considérée comme la deuxième meilleure division de la LNH derrière la Métropolitaine, donc c’est supposé être un désavantage d’en faire partie. Par contre, le Canadien est considéré comme l’une des meilleures équipes de la division et comme ils ne s’affrontent pas, ça diminue la force des équipes affrontées et ça transforme un désavantage en avantage.

Bref, l’avantage du calendrier du Tricolore n’est pas énorme, mais considérant la force de leur division et leur différentiel de matchs fatigués, l’équipe peut se compter chanceuse de ne pas être ennuyé par leur calendrier dans leur course aux séries.