Le Canadien s’est classé au 6e rang dans l’état des forces d’ESPN pour la saison 2018-19

Le département hockey d’ESPN a publié un exercice intéressant jeudi. Un panel de 4 experts a compilé un état des forces des 30 équipes de la LNH pour la saison 2018-19 en se basant sur 4 critères; l’alignement actuel, les espoirs, la situation avec le plafond salarial et le trio de dirigeants en place (Propriétaire, DG et entraîneur).

Le Tricolore a assez bien fait avec une 6e position, ce qui les placerait au 2e rang dans l’Atlantique. C’est une bonne amélioration par rapport à l’an passé alors que le Canadien s’était classé au 11e rang dans le même classement. Ce bond est un peu aidé par l’amélioration de l’alignement et la hausse de confiance du panel envers le trio de dirigeants de Montréal.

Par contre, ce qui aide vraiment le Canadien est leur amélioration dans la situation contractuelle de l’organisation. Depuis le dernier sondage, Bergevin a obtenu une aubaine avec Brendan Gallagher tout en signant Plekanec, Galchenyuk et Petry à des contrats très raisonnables.

La comparaison avec les autres équipes aide aussi le Canadien puisque le coût des joueurs étoiles a explosé au cours des dernières années alors que le trio du Tricolore (Subban, Price et Pacioretty) est signé à long terme et Subban est le seul avec une entente compétitive. La situation de Price changera en 2018 lorsque son contrat viendra à échéance, mais en attendant, ça donne beaucoup de jeu à Bergevin.

La seule équipe qui a devancé le Canadien dans sa division est le Lightning, qui a terminé au premier rang de l’état des forces. L’équipe qui a connu la plus grosse chute dans le classement est aussi dans l’Atlantique. Il s’agit des Bruins de Boston, qui sont passés du 4e rang l’an passé à la 29e position cette année à cause des doutes par rapport à leur alignement actuel et leurs dirigeants.

Les Jets sont ceux qui ont connu le plus gros bond dans le classement, passant du 26e au 4e rang. Ce sont la confiance envers les dirigeants et la qualité de leur bassin d’espoirs qui ont permis à Winnipeg de s’améliorer autant que ça. L’adversaire de la soirée du Tricolore, les Oilers, sont en 5e position.