Le Canadien n’a pas d’intérêt pour Vadim Shipachev

Embed from Getty Images

Lorsque la disponibilité de Vadim Shipachev est devenue publique, j’ai fait le lien avec le Canadien de Montréal, qui semblait un partenaire d’échange parfait à cause de leur alignement en forme de beigne et de leur place sous le plafond salarial. Or, je ne suis pas le seul qui a fait ce lien-là puisque le Canadien a laissé couler dans les médias (via Eric Engels et Bob McKenzie) qu’ils avaient été contactés par le camp de Shipachev, mais qu’ils n’ont pas d’intérêt.

On peut donc croire que Marc Bergevin était sérieux lorsqu’il a mentionné que la solution était dans la chambre. C’est vrai que ça n’aurait pas été idéal qu’il dise ça devant les médias le midi avant de faire l’acquisition d’un centre. On peut toutefois aussi penser que la deuxième année de contrat du centre russe l’ait agacé avec le contrat gigantesque de Carey Price qui s’en vient assez rapidement.

McKenzie en a profité pour apporter un peu plus de clarté au dossier en tweetant que les Golden Knights aimeraient qu’il ait dans la AHL pour aider son adaptation au style de jeu nord-américain, mais ils comprennent qu’à cause de son pedigree et de son âge, ça lui tente moyennement.

Ceci étant dit, l’équipe est prête à le suspendre si jamais il ne se rapporte pas ce soir, ce qui pourrait accélérer le dossier, que ce soit via une transaction ou un retour en Russie. Cette deuxième option me semble toujours plus improbable que l’autre parce que plusieurs formations de la LNH pourraient recevoir de l’aide au centre, mais à ce stade-ci, avec les Olympiques qui approchent, on n’a pas vraiment le choix de le mentionner. En plus, il a quand même déjà empoché un bonus de signature de 2 M$.