Le Canadien en voie de battre plusieurs records de médiocrité

Canadiens
Crédit photo - NHL.com

Le Canadien est maintenant MATHÉMATIQUEMENT exclu des séries. Plusieurs commentateurs sportifs et internautes affirmaient jusqu’à hier que le CH était déjà éliminé officiellement. Je vous avait fait la preuve que c’était faux et pourtant, certains ont contredit mon article. Comment expliquer que, ce matin, tous les médias confirment que le tricolore est désormais officiellement exclu des séries ?

Maintenant que cette mise au point est fait, on peut commencer à dresser le bilan de cette saison, même s’il reste 8 matchs à jouer. Pas besoin d’être un génie pour se rendre compte que le Canadien connait une année atroce, mais c’est encore pire que vous ne le croyez. La saison 2017-2018 est en voie de devenir la pire saison de l’histoire du club de plusieurs façons.

Pire récolte de points

Le Canadien a présentement 64 points et s’il obtient moins de 70 points à l’issue de cette saison, il s’agira de sa pire saison en 100 ans. Lors qu’on regarde les performances du CH depuis la saison 1917-1918, on constate que jamais le Canadien n’a récolté moins de 70 points depuis que la saison régulière compte plus de 70 matchs. Actuellement, la pire saison est celle de 2000-2001, alors que le tricolore avait obtenu 70 points en 82 rencontres.

Bien sûr, on peut difficilement faire une comparaison avec les saisons qui comptaient 60 matchs et moins jusqu’en 1948-49, en plus des campagnes écourtées en 1994-1995 et 2012-2013. D’ailleurs, parlant du dernier lockout, le CH avait obtenu 63 points lors de la saison 2012-2013… en seulement 48 rencontres! En 74 matchs, le Canadien n’a qu’un point de plus cette saison. C’est tout dire.

Pire nombre de défaites

Avec 26 victoires jusqu’à présent, le Canadien pourrait aussi établir une nouvelle marque. Depuis que les saisons sont composées de 82 matchs, le CH n’a jamais obtenu moins de 28 victoires. Encore une fois, la marque à battre (ou plutôt à ne pas battre) a été inscrite lors de la saison 2000-2001.

C’est encore plus flagrant lorsqu’on regarde le nombre de défaites. Le CH en a encaissé 36 en temps réglementaire cette saison. Le record dans toute l’histoire du tricolore est de 40 défaites (1983-1984 et 2000-2001). Avec huit matchs à faire, on peut facilement penser que le Canadien pourrait éclipser cette marque.

 

Une des pires attaques de l’histoire du CH

Avec 183 buts marqués cette saison, le Canadien ne battra certainement pas le record de médiocrité établi en 1998-1999. Le tricolore avait alors marqué 184 buts en 82 rencontres. Il n’en sera toutefois probablement pas très loin. Avec une moyenne de 2,47 buts marqués par match cette saison, il s’agit de sa 18e pire moyenne en 100 ans, la troisième pire au cours des 60 dernières saisons.

 

C’est pas beaucoup mieux défensivement

En 74 matchs, le Canadien a déjà encaissé 231 buts. C’est le 22e pire total dans toute l’histoire du club. En accordant 17 buts ou plus d’ici la fin de la saison, la campagne actuelle du CH se glissera dans le «top 10» de pires saisons au niveau du nombre de buts alloués. Le tricolore ne réussira toutefois probablement pas à accorder plus de buts qu’en 1983-1984, alors que l’équipe avait alloué un total de 295 buts en 80 rencontres.

Avec 3,12 buts alloués par match cette saison, le Canadien possède présentement sa 7e pire moyenne en 70 ans. En 1983-84, cette moyenne avait atteint un sommet de 3,69 buts par match.

 

Jeff Petry, le pire différentiel de l’histoire du CH

Signe que la défensive du tricolore est affreuse cette saison, on retrouve trois joueurs de l’édition actuelle du CH parmi les 5 pires différentiels dans l’histoire du club. Depuis que la LNH comptabilise cette statistique (1959-1960), Jeff Petry est actuellement le joueur possédant le pire différentiel jamais obtenu par un joueur durant une saison avec -32. Sa saison n’étant pas fini, il pourrait même empirer sa situation.

Le deuxième sur le podium est Patrice Brisebois en 2000-2001 (-31). En troisième place, on retrouve Alex Galchenuyk cette saison (-29), alors que Jonathan Drouin est 5e avec -27. Si le Canadien continue d’éprouver des difficultés au cours des 8 prochains matchs, on pourrait se retrouver avec un top 3 occupé uniquement par des joueurs de la saison 2017-2018.

 

Conclusion

Certains argumenteront qu’on peut faire dire ce qu’on veut aux statistiques. C’est vrai, mais  ces statistiques crient haut et fort que l’édition actuelle du Canadien est horrible. Un très sérieux coup de barre est très certainement nécessaire.