Le Canadien a de la misère contre les équipes de séries depuis le Super Bowl

Therrien

[oboxads]

Depuis quelques années, le Canadien semble avoir la fâcheuse habitude de perdre contre les équipes faibles tout en battant les meilleures formations de la LNH. C’est frustrant puisque ça montre une équipe qui a un bon potentiel, mais qui ne l’exploite pas de façon optimale. Par contre, ce n’est pas bien mieux lorsque c’est la situation inverse.

Rob Vollman a relevé une tendance assez inquiétante dans sa chronique de mercredi sur le site de ESPN. Depuis leur défaite de 3-2 contre les Coyotes le jour du Super Bowl, le Canadien a une fiche de 10-2-2 contre les équipes hors de la course aux séries.

Ça se complique face aux équipes qui sont dans cette course puisque le Tricolore a une maigre fiche de 4-4-3 contre ces organisations. Selon Vollman, les équipes dans la course aux séries sont celles à moins d’un match de faire la coupure, donc ça inclue les 16 formations présentement qualifiées en plus des Kings et des Bruins.

D’un côté, c’est une bonne chose puisque le Canadien gagne pratiquement tous les matchs qu’il devrait gagner. C’est donc dire que Michel Therrien s’assure que son équipe, et/ou Carey Price, ne prenne pas de soirée de congé. Toutefois, ces formations ne joueront plus en séries, ce qui est maintenant la priorité du Canadien, donc ces résultats ne veulent pas dire grand chose pour leurs chances de jouer en mai et juin.

Contre les formations de qualité, le Tricolore a clairement de la difficulté depuis février. Une équipe n’ira pas loin en séries en gagnant seulement 4 matchs sur 11. Si on veut être optimiste, on peut se dire que 3 de ces 7 défaites ont été en temps supplémentaire, ce qui veut dire que le match aurait pu aller d’un bord comme de l’autre.

On peut également parler de l’effet Tokarski. Le substitut ne jouera pas en séries et il a été devant le filet pour une défaite en temps réglementaire et une autre en temps supplémentaire contre ces équipes. Cela veut dire que Price a une fiche de 4-3-2 contre ces formations.

Tout de même, le Canadien a perdu plus de matchs qu’il en a gagné avec Price devant le filet contre les équipes de séries et ce n’est pas ce qu’on croirait voir de la part d’une organisation dans la lutte pour le Trophée des présidents. Pour l’instant, ce n’est rien de trop grave puisqu’on ne parle que de 9 matchs, mais si la tendance persiste jusqu’au début des séries, ça pourrait être inquiétant.