Le but gagnant des Bruins nous rappelle pourquoi Douglas Murray ne devrait pas jouer

Ce but a égalé la série entre les Bruins et le Canadien jeudi soir. Il n’y a pas de doute que Matt Fraser a été chanceux sur la séquence alors que les Bruins ont eu un bon bond, mais je ne peux m’empêcher de voir que Douglas Murray a échappé son gars sur la séquence.

Je sais que la majorité des fans vont me dire que Murray a connu un bon match grâce à ses gros plaquages. Le seul problème, c’est que ces plaquages sont seulement possibles parce que Murray n’a JAMAIS la rondelle et que le jeu est toujours dans sa zone lorsqu’il est sur la glace. À force d’être toujours là, l’équipe adverse va finir par avoir un bond chanceux et c’est exactement ce qui est arrivé hier soir.

Dans son « bon » match, Murray n’a été sur la glace que pour un lancer au but du Canadien, mais pour 10 des Bruins. C’est le 2e match consécutif où Murray est sur la glace pour 10 lancers au but des Bruins alors que le CH avait eu 5 lancers lorsqu’il était sur la glace dans la 3e rencontre de la série.

Ça veut donc dire, que depuis le début des séries, lorsque Murray est sur la glace, le Canadien a 23,1% des lancers au but. C’est la pire performance pour un défenseur qui a joué plus qu’un match en séries cette saison. Tous ces chiffres sont à 5 contre 5 en passant, donc on ne peut pas dire que c’est parce qu’il joue sur le désavantage numérique.

Même dans son premier match où plusieurs mentionnaient qu’il avait été bon, il n’a été sur la glace que pour une seule chance de marquer du Canadien alors que les Bruins en ont eu 6 pendant son passage sur la glace du Centre Bell. Je n’ai pas encore les chiffres du 2e match parce qu’Olivier Bouchard ne les pas encore rendu publiques, mais je doute que ce soit meilleur étant donné les lancers au but. Tu ne peux pas accorder autant de chances à tous les soirs et ça a a fini par le rattraper jeudi soir…

Je sais que c’est impressionnant de voir ses mises en échec, mais le fait est que le Canadien se fait dominer quand il est sur la glace et on le voit alors que les Bruins essaient toujours d’entrer de son côté au lieu de celui de Mike Weaver. S’il faisait si peur que ça avec son jeu robuste, ce ne serait pas le cas…

Présentement, les Bruins ne sont aucunement intimidés par Murray et ils en profitent pour attaquer le Canadien sans cesse quand il est sur la glace. Le Canadien ne peut pas continuer ainsi, surtout quand on sait qu’il y a 3 meilleures options dans les estrades présentement (Bouillon, Tinordi, Beaulieu). On verra si Therrien fera les ajustements pour le 5e match, mais j’en doute puisque l’entraîneur du Canadien semble faire partie du fan club du défenseur suédois.