L’apport inestimable d’Ilya Kovalchuk

Canadiens
Crédit photo - Sportsnet

On peut dire que l’apport d’Ilya Kovalchuk chez le Canadien constitue une belle surprise depuis son arrivée au début du mois de janvier.

Il apporte beaucoup d’énergie à sa nouvelle équipe, mais aussi beaucoup de points.

En huit rencontres, le Russe de 36 ans a récolté quatre buts et autant de passes. Il s’agit d’une excellent rendement pour un joueur qui n’a rien coûté à acquérir et qui touche un salaire de seulement 700 000$.

Kovalchuk a maintenu une moyenne d’un point par match depuis qu’il a endossé l’uniforme du CH. L’échantillon est certes mince, mais aucun autre joueur du tricolore n’a une telle moyenne cette saison.

L’attaquant russe a disputé son premier match avec le Canadien le 6 janvier. Depuis cette date, il est le meilleur pointeur de l’équipe, à égalité avec Tomas Tatar.

Au cours des huit derniers matchs

  1. Ilya Kovalchuk – 4 buts, 4 passes
  2. Tomas Tatar – 1 but, 7 passes
  3. Phillip Danault – 2 buts, 4 passes

Plus impressionnant encore: si on regarde les 11 derniers matchs du CH, c’est encore Kovalchuk qui arrive en tête des pointeurs de la formation. Même avec trois matchs de plus au compteur, aucun coéquipier n’a récolté plus de points que le Russe depuis le 30 décembre dernier.

Au cours des 11 derniers matchs

  1. Ilya Kovalchuk – 8 points en 8 matchs
  2. Tomas Tatar – 8 points en 11 matchs
  3. Phillip Danault – 6 points en 11 matchs
  4. Artturi Lehkonen – 5 points en 11 matchs
  5. Max Domi – 5 points en 11 matchs

 

Le plan de carrière de Kovalchuk

Depuis quelques jours, plusieurs observateurs et partisans du Canadien se demandent si le CH devrait échanger Ilya Kovalchuk. Sa production à Montréal a certainement augmenté sa valeur, mais il ne faut pas non plus penser qu’en huit matchs, le vétéran russe est passé du statut d’indésirable à celui qu’un gars que les autres organisations de la LNH vont s’arracher.

L’ailier de 6 pieds 3 aura 37 ans en avril. Combien de temps lui reste-t-il avant de prendre sa retraite?

On ignore la réponse à cette question, mais le principal intéressé semble avoir une idée très claire de son avenir à court et moyen terme.

Dans une entrevue au journal russe Sport-Express, Ilya Kovalchuk aurait affirmé que même lorsque les Kings ont racheté son contrat à la mi-décembre, il n’a jamais envisagé de retourner en Russie. Il souhaite demeurer dans la LNH jusqu’à ce qu’il soulève la Coupe Stanley.

À moins d’une transaction au cours des prochaines semaines, il n’atteindra pas son objectif cette saison. Néanmoins, ça indique qu’il n’a pas l’intention d’accrocher ses patins à la fin de la campagne actuelle.

Reste à voir s’il sera toujours un membre du Canadien lorsque la saison 2020-2021 s’amorcera.