Le talent défensif de Josh Gorges

josh gorges - poker - credit: canadapoker

On finit notre semaine de geek en beauté ! On essaie de trouver des statistiques avancées qui nous confirment que Josh Gorges est le solide défenseur défensif que l’on pense qu’il est. Pour nos autres chroniques de statistiques avancées, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Hier, on vous a parlé du GVT, une statistique qui tente de comprendre toutes les facettes du jeu pour faire de meilleures comparaisons entre les joueurs. Comme cette statistique englobe toutes les facettes du jeu, on peut séparer les données défensives de celles qui sont axés vers l’attaque.

Ces statistiques défensives comprennent notamment un différentiel de lancers dirigés vers le filet lorsque le joueur est sur la glace, qui ressemble beaucoup au Corsi ainsi qu’une version améliorée du +/- classique que tous les amateurs connaissent.

Hockey Abstract a décidé de prendre ces données défensives pour les 5 dernières saisons de la ligue afin de faire un tableau des meilleurs défenseurs défensifs. Josh Gorges se classe très bien dans ce tableau en étant au 13e rang devant des joueurs plus connus pour leur jeu défensif comme Dan Girardi, Alex Pietrangelo et Jay Bouwmeester.

Par contre, la statistique en question a plusieurs faiblesses qui la rendent fiable seulement si elle est appuyée par d’autres chiffres qui nous confirment la tendance. La plus grande faiblesse est l’utilisation du +/- (même s’il est utilisé dans une version modifiée), car cette statistique n’est aucunement fiable.

L’utilisation de Gorges en désavantage numérique

Une des statistiques qui nous aident à prouver la valeur de Gorges est le % de désavantages numériques qu’il a tué pour le Canadien au cours des 5 dernières années. Il se classe au 21e rang de la ligue, ce qui n’est pas si impressionnant en tant que tel, mais le fait que 51,7% des minutes en désavantage numérique du Canadiens ait été la tâche de Gorges au cours des dernières années montre la confiance que les entraîneurs ont envers l’ancien capitaine des Rockets de Kelowna.

L’utilisation de Gorges à égalité numérique

Par contre, LE graphique qui nous confirme que Gorges est le real deal pour la défensive du Canadien est celui qui démontre l’utilisation du défenseur à égalité numérique au cours des deux dernières saisons.

En 2011-2012 et 2013, Josh Gorges a été le défenseur du club qui a affronté la meilleure compétition. Dans les deux années, il a fait partie des 2 défenseurs qui ont obtenu le plus de mises en jeu en zone défensive.

Bien évidemment, cela n’est rien de surprenant pour n’importe quel partisan du CH attentif aux matchs de leurs préférés. On sait que Gorges est un des défenseurs qui reçoit le plus de missions défensives pour le CH, que ce soit à égalité ou en désavantage numérique.

Toutefois, c’est une belle surprise de voir que Gorges fait TRÈS bien dans ces missions défensives, au point de se retrouver dans le top 15 de la ligue pour les performances dans sa zone. On savait que Gorges était solide dans sa zone, mais peu de gens l’auraient placé dans l’élite de la ligue, alors qu’il devrait faire partie de la discussion. On s’entend que Gorges ne gagnera jamais un Norris ou ne sera jamais le meilleur (ou peut-être même le 2e meilleur) défenseur du club, mais c’est très intéressant de voir qu’il a un rôle et qu’il y excelle.

C’est encore plus encourageant pour le Canadiens dont la ligne bleue compte sur beaucoup de défenseurs offensifs avec Subban, Markov, Diaz et Beaulieu. Gorges, Tinordi et Emelin seront donc très importants, car ce seront ceux qui devront couvrir les défenseurs nommés auparavant.