La symbolique d’avoir été répêché pour Dalton Thrower

Canadiens

Le fait d’avoir été sélectionné lors du dernier encan de la LNH, soit par les Canadiens de Montréal, a été un accomplissement de taille pour Dalton Thrower. Repêché au deuxième tour, au moment d’enfiler sa casquette et son chandail aux couleurs du Tricolore, le jeune homme a apprécié cet instant à la manière d’une victoire.

«Quand mon père a entendu mon nom, il m’a simplement glissé à l’oreille qu’il m’aimait et qu’il était fier de moi, a expliqué Thrower. Ma mère m’a possiblement dit la même chose, mais j’avais de la difficulté à l’entendre, elle était très émotive. Il y a plusieurs choses qui me traversaient l’esprit à ce moment précis. C’est difficile de décrire le sentiment que j’ai réellement ressenti lors de ce jour.»

Au cours des dernières années, les parents de Thrower ont été atteints par le cancer. Donc ce n’était pas «rose» dans la vie du hockeyeur. «Quand j’ai su l’an dernier que mon père souffrait à son tour d’un cancer, j’ai frappé le mur», a dit Thrower au Journal de Montréal.

Également, le joueur repêché par les Canadiens est très reconnaissant envers ceux qui ont agi en tant que parrains pour lui : «Je veux aussi remercier Roger et Jackie Bahnman, ma famille d’accueil à Saskatoon. Ils ne m’ont pas simplement hébergé, ils m’ont encouragé sur une base quotidienne. Ils m’ont changé les idées et ils m’ont aidé à traverser cette épreuve loin de ma famille.»

Citations : Journal de Montréal / Jean-François Chaumont

Crédit photo : Nicolas Poulin