LA statistique du match #28 des Canadiens

Desharnais, Pacioretty et Spacek

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique. En plus cette photo nous permet de nous rappeler de l’ère Spacek.

Lundi soir, les Devils du New Jersey ont perdu 3-2 contre le Canadien de Montréal dans un match où la victoire a été acquise grâce au travail de Carey Price. En effet, les Devils ont eu l’avantage pendant la majorité du match, mais le gardien du CH leur a permis de rester dans le match.

Toutefois, il n’y a pas que Price qui a permis au CH d’arracher cette victoire. Le trio Desharnais-Pacioretty-Gallagher a fait du gros travail pour le tricolore. Ils n’ont pas marqué à 5 contre 5, mais ils ont réussi sur l’avantage numérique.

En plus, les gars ont bien joué à 5 contre 5. En effet, Desharnais et Pacioretty sont les deux seuls joueurs du Canadien qui ont atteint le plateau du 50% au niveau du % Corsi. Ça veut dire que ce sont les deux seuls joueurs du club qui ont créé autant d’attaque que ce qu’ils ont alloué aux Devils lorsqu’ils étaient sur la glace à 5 contre 5.

Brendan Gallagher a terminé au 3e rang du club au niveau de cette statistique avec un % Corsi de 48,3%. De plus, le petit attaquant de Montréal a attiré les deux punitions que les Devils ont pris pendant la rencontre en forçant Ryder à le retenir et Zubrus à l’obstruer.

C’est donc dire qu’il a donné du trouble aux attaquants adverses toute la soirée tout en faisant partie du meilleur trio du Canadien. Lorsque ce trio était sur la glace, le % Corsi du CH augmentait de plus de 20%. C’est une amélioration considérable.

Le trio a réussi cela sans être favorisé aux mises au jeu par leur entraîneur. Ils ont eu autant de mises au jeu offensives que de mises au jeu défensives (3). La grande majorité de leurs présences sur la glace commençaient en zone neutre ce qui n’influence donc pas les statistiques de possession d’une façon ou d’une autre.

Il faut dire que le jeu offensif des Devils cadre parfaitement dans le style de jeu de Desharnais et Pacioretty. Les deux gars ont profité de cette « avantage » tactique pour sortir un bon match et aider Carey à traîner le club vers une victoire qui n’était pas facile à obtenir.