LA statistique du match #2 des Canadiens

andrei-markov-600x499

Cette année, le 25stanley vous offrira, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Aujourd’hui, la statistique qui me saute aux yeux vient d’Andrei Markov qui a connu un match très difficile contre les Leafs de Toronto mardi, mais qui s’est drôlement bien repris contre les Flyers de Philadelphie samedi soir.  Michel Therrien lui a permis de jouer un bon match, et ce, même s’il n’a pas amassé de point.

En effet, samedi soir, Andrei Markov a été le joueur du Canadien qui a pris part au plus grand nombre de mises aux jeu défensives alors que 31,6% de ses mises en jeu ont été dans sa zone. Malgré ces missions défensives, Markov a eu un meilleur % Fenwick que la moyenne du CH. Le % Fenwick est le % de lancers tentés par son équipe lorsqu’un joueur est sur la glace excluant les lancers bloqués par la défensive.

En effet, lorsque Markov était sur la glace, 69,2% des tentatives de lancers non bloqués par la défensive venait du CH alors que le CH a maintenu une moyenne de 63,2% à 5 contre 5 tout au long du match. Bien évidemment, ces chiffres sont tous à 5 contre 5 et excluent donc l’avantage et le désavantage numérique.

C’est donc dire que Markov a été celui le plus utilisé en défense dans des situations peu favorables, mais que le défenseur russe a créé plus d’offensive que la moyenne du club. Pour que cela arrive, il faut non seulement que Markov ait limité les dégâts lorsqu’il était en mission défensive, mais il faut aussi qu’il ait créé de l’attaque lorsque Therrien lui en a donné la chance.

Bref, bien que la ligne statistique de Markov semble bien modeste à 1e vue (0 point avec 25:40 de temps de glace, 1 lancer et un différentiel de +1), le défenseur russe a connu un excellent match pour la brigade défensive du CH et il a prouvé à son entraîneur qu’il est capable de remplir les responsabilités défensives au besoin.