LA statistique du match #14 des Canadiens

P.K. Subban vs Flyers

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Samedi soir, le CH s’est incliné par la marque de 4 à 1 contre l’Avalanche de Colorado qui est tout simplement en feu. Dans le match, P.K. Subban a commis une bourde monumentale qui a mené au but d’assurance de Ryan O’Reilly. C’est le genre de séquence qui va permettre aux haters de Subban de ressortir pour dire que le défenseur doit travailler sur son jeu en zone défensive.

Par contre, cette séquence ne devrait définir le match de Subban. Oui, c’était un jeu très faible de la part du défenseur et ça a mené à un but crucial, mais si on oublie cette crampe au cerveau, P.K. a bien fait pour les siens.

Après le scandale de la semaine dernière où on avait accusé Michel Therrien de ne pas faire confiance à son défenseur en zone défensive alors qu’il avait préféré Douglas Murray à Subban en fin de match, Therrien a ajusté le tir en envoyant Subban dans la fosse aux lions samedi soir.

En effet, le 79 du CH a été le joueur de son équipe qui a participé au plus grand nombre de mises au jeu défensives samedi soir en étant dans cette situation à 15 reprises. Subban a aussi pris part à 5 mises au jeu offensives. Avec ces chiffres, P.K. a le pire ratio de mises au jeu offensives par rapport aux mises au jeu défensives chez les défenseurs de l’équipe. Ce ratio est de 25% pour Subban et de 26,1% pour Markov. Après ça, le défenseur le plus proche est Josh Gorges à 54,5%. On peut donc dire, sans se tromper, que Therrien a donné son plus grand nombre de missions défensives à son gagnant du trophée Norris.

Malgré cette utilisation défensive, Subban a réussi à contrôler la rondelle en zone offensive. En effet, le défenseur a conservé un % Corsi (qui calcule le % de lancers du Canadien par rapport à tous les lancers tentés lorsque le joueur est sur la glace) de 48,8%. C’est une amélioration de 1,7% par rapport à lorsqu’il était sur le banc. Ce n’est pas majeur, mais lorsqu’on connait la différence entre les mises au jeu auxquelles P.K. a pris part et ceux qui jouent pendant que P.K. est au banc, on se rend compte que c’est tout simplement incroyable. Subban commence en zone défensive plus de 2 fois plus souvent que les gars qu’il remplace, mais il réussit quand même à créer plus d’attaque que les gars qui jouent quand il est sur le banc.

Ça nous rappelle que les perceptions ne sont pas toujours les bonnes. Tout le monde va se rappeler de l’erreur de Subban alors qu’il a connu un bon match et Therrien va se faire dire qu’il ne fait pas suffisamment confiance à Subban alors que c’est celui qu’il a utilisé le plus en défense contre l’équipe qui est classée au 1er rang du classement de la LNH.

En passant, c’est la même chose pour Murray qui a joué ses 2 meilleurs matchs avec le Canadien en fin de semaine. Toutefois, sa bourde grossière dans le match contre les Avs est la seule chose dont on va se rappeler. À la place, il faudrait se rappeler que Murray semble s’être réadapté à la vitesse de la LNH et qu’il pourra bientôt affronter son vrai test en recevant un peu plus de missions défensives. (oui, Therrien l’a mis à la place de Subban en fin de match cette semaine, mais pour l’instant, c’est plus l’exception que la règle)