LA statistique du match #10 des Canadiens

raphael-diaz

Cette année, le 25stanley vous offre, après chaque match du CH, une statistique dont on parle moins ailleurs, mais qui nous saute aux yeux par rapport au match de nos Glorieux de la veille. Parfois, ce sera une statistique avancée alors qu’à d’autres moments, ce sera une statistique un peu plus classique.

Jeudi soir, le Canadien a battu les Ducks d’Anaheim assez facilement comme l’auteur de ces lignes avait prédit dans le Habslive. Dans la victoire, le défenseur Raphael Diaz a probablement été le meilleur des siens alors qu’il a passé 19:49 sur la glace. Là-dessus, le défenseur suisse a joué près de 3 minutes sur le désavantage numérique en plus d’avoir eu 2:25 de temps de glace en attaque à 5. Toutefois, Diaz a fait son meilleur travail à 5 contre 5.

En effet, le défenseur suisse a terminé le match avec le meilleur % Corsi de l’équipe (60,9%). On se rappelle que le % Corsi est le % de lancers tentés par le Canadien par rapport aux lancers tentés totaux lorsque le joueur en question est sur la glace. Jeudi soir, lorsque Diaz était sur la glace, le Canadien avait un % Corsi de 29,2% plus haut que lorsque Diaz était sur le banc. Le numéro 61 du CH a également réussi à battre tous les défenseurs du club par au moins 13% de ce côté. C’est une augmentation considérable et ça nous montre l’avantage qu’il donnait à son équipe lorsqu’il jouait. On se rappelle que le % Corsi est fortement corrélé au temps de possession offensive.

Ce serait tentant de dire que c’est le cas parce que Therrien l’a utilisé d’une façon avantageuse. Toutefois, ce n’est tout simplement pas le cas. Diaz a vu plus de la moitié de ses mises en jeu se dérouler en zone défensive alors qu’il a commencé en attaque dans moins de 25% des cas. De ce côté, il a eu le 2e pire ratio chez les défenseurs des Habs. Seul Nathan Beaulieu l’a battu, ce qui démontre la confiance que Therrien avait en Beaulieu jeudi soir. Dans le cas de Beaulieu, c’est peut-être aussi Therrien qui voulait ce que son jeune défenseur avait dans le ventre et il a profité d’une avance relativement confortable pour le placer dans des situations plus compliquées.

Pour en revenir à Diaz, il a affronté les meilleurs trios des Ducks jeudi soir alors que les 5 attaquants qui ont été le plus souvent sur la glace contre Diaz à 5 contre 5 ont été (en ordre) Getzlaf, Selanne, Winnik, Perry et Perreault. Il n’y a pas de doute qu’on retrouve là les membres des 2 premiers trios de l’équipe de Bruce Boudreau.

Bref, Diaz a planté tous ses coéquipiers au niveau du % Corsi tout en étant un des défenseurs avec le plus de missions défensives et en affrontant les meilleurs trios adverses. Disons qu’on a là des circonstances qui me font penser que Diaz a été le meilleur défenseur des siens à 5 contre 5 jeudi soir et que ce ne fut même pas proche. C’est tant mieux pour un gars qui ne connaissait pas le meilleur début de saison selon certains et dont le travail en zone défensive est sous-évalué à Montréal.