Calem Burger

La preuve que les matchs préparatoires ne veulent rien dire

Canadiens

Aucune victoire en 5 matchs pré-saison pour le Canadien jusqu’à présent. Évidemment, c’est décevant et c’est surtout un bien triste spectacle pour les amateurs qui attendaient que le hockey recommence. On peut comprendre aussi que ça soit frustrant pour les partisans qui payent le gros prix pour aller voir le CH se faire planter 5-1 au Centre Bell.

Une fois la frustration du moment passée, il faut se poser la question: est-ce que ces mauvaises performances annoncent une mauvaise saison pour le tricolore? Pas nécessairement. Il n’y qu’à regarder les résultats des matchs préparatoires des dernières années pour se rendre compte que plusieurs équipes qui avaient été excellentes en septembre ont connu des saisons de misère. Le contraire est aussi vrai.

L’an dernier, la meilleure équipe en calendrier préparatoire a été l’Avalanche avec 6 victoires en 6 matchs. L’équipe du Colorado avait marqué 16 buts et n’en avaient accordé que 5! On connait la suite: seulement 22 victoires en saison régulière et un différentiel de buts de -112. Le jour et la nuit.

La pire équipe de la ligue en matchs préparatoires? Les Blackhawks de Chicago, avec 2 victoires et 4 défaites; ils ont terminé la saison régulière au 1er rang de l’Ouest. Tout juste devant les Blackhawks, ce sont les Predators qui ont conclu le calendrier préparatoire en avant-dernière position de la division Centrale, avec 2 victoires, 2 défaites ainsi que 2 défaites en prolongation. Pas si pire pour une équipe qui s’est rendue en finale de la Coupe Stanley!

Dans la division Métropolitaine, les Penguins de Pittsburgh, qui allaient remporté la coupe 9 mois plus tard, ont fini sixièmes sur huit équipes au terme du calendrier préparatoire, avec 3 victoires et 3 défaites. Les Islanders, les Hurricanes et les Flyers ont tous connu plus de victoires que les Penguins durant le mois de septembre.

Si on regarde la division du Canadien, ce sont les Red Wings qui ont eu le meilleur pendant le calendrier préparatoire, avec 6 victoires en 8 matchs. Pourtant, en avril, quand la vraie saison a pris fin, Détroit était 7e sur 8 équipes, avec une fiche de 33 victoires, 36 défaites et 13 défaites en prolongation/fusillade. En matchs préparatoires, ils avaient marqué une moyenne de 3,5 buts par match. En saison régulière, les Wings ont marqué carrément un but de moins par partie (2,52, pour être plus exact).

L’une des belles histoires de la saison 2016-2017, les Maple Leafs, avaient terminé au dernier rang de la division en calendrier préparatoire(seulement 2 victoires en 8 matchs). Les Sabres, eux, avaient gagné 4 parties sur 7. Ils étaient 26e sur 30 au terme de la saison régulière.

Dans la division Pacifique, ça regorge également d’exemples frappants d’équipes qui ont connu une saison complètement à l’opposé de leur calendrier préparatoire:

Les Coyotes au premier rang avec une fiche de 5-1-2. Ils ont obtenu le 28e rang de la ligue en saison régulière.

Les Canucks en 3e place (3-2-2) alors que durant la vraie saison, ils ont terminé à l’avant-dernier rang (30-43-9).

Les Ducks en matchs préparatoires(2-4-1). Les Ducks en saison régulière (46-23-13).