La loterie de vendredi va nous dire ce qui est à l’enjeu contre les Penguins

Embed from Getty Images

Sans la COVID-19, on se préparerait présentement pour le repêchage de la LNH qui aurait eu lieu au Centre Bell vendredi soir. À la place, la ligue va présenter la première phase de sa loterie du repêchage à 20h. C’est un format compliqué qui fait en sorte que même si le Canadien n’est pas représenté, il y aura un intérêt certain pour ce tirage.

Si tu as oublié le format de la loterie, le voici. En gros, c’est le même format que d’habitude dans lequel il y aura un tirage pour chacun des trois premiers choix. La différence étant que l’on connait seulement sept (six étant donné que les Sénateurs ont deux choix) des 15 équipes représentées.

C’est donc dire que si l’une ou plusieurs des huit équipes mystères remporte un choix de top trois, il y aura une deuxième loterie entre les huit équipes qui auront été éliminées dans le premier tour du tournoi estival de la LNH.

Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a pratiquement une chance sur 4 (24,5%) que le premier choix soit remporté par l’une de ces équipes mystères. Au total, on parle d’une probabilité de plus de 60% que l’une des huit équipes mystères gagne une loterie pour l’un des trois premiers choix.

C’est notable pour le Canadien puisque c’est vendredi qu’on va apprendre si le rêve Lafrenière est encore possible ou même si une place dans le top trois est possible advenant une élimination contre les Penguins.

Si aucune équipe mystère ne remporte une loterie, une élimination contre les Penguins donnerait le huitième choix à Montréal, ce qui n’est pas mauvais surtout quand on commence à y attacher des noms comme Jake Sanderson ou Yaroslav Askarov. Par contre, on passe ailleurs s’il y a une possibilité de monter dans le top trois.

Ça me laisse croire que les allégeances de certains partisans de Montréal pendant ce tournoi estival vont dépendre de cette loterie. Avec une place dans le top trois de disponible (encore pire si c’est la première position), on risque de voir plusieurs fans compter contre Montréal dans la série contre Pittsburgh afin de garder les chances de l’équipe pour ce joueur de franchise.

Certains le feront déjà même si on parle du huitième choix, mais je crois que l’excitation du moment pourrait avoir le dessus sur la majorité des fans lors des matchs. Par contre, si on parle d’un choix de top trois, ça deviendra carrément un mouvement au Québec.