La banque d’espoirs du Canadien n’impressionne pas ESPN

Embed from Getty Images

Mardi matin, le spécialiste des espoirs de la LNH d’ESPN, Corey Pronman, a publié son classement annuel des banques d’espoirs de la ligue. Avant de parler des résultats, c’est bon de rappeler que pour lui, un espoir est un gars qui n’a pas encore joué 25 matchs dans une saison de la ligue ou 50 en carrière dans la LNH.

Maintenant que c’est fait, comme tu peux t’en douter avec le titre, le Canadien n’a pas trop bien fait dans ce palmarès. La troupe de Marc Bergevin n’est quand même pas parmi les dernières, mais elle n’est pas bien loin avec une 23e place. C’est une bonne chute après le 15e rang obtenu l’an passé.

Ceux qui vont chercher à spinner ce classement n’ont pas à aller plus loin que la description puisque l’auteur note qu’il y a beaucoup d’incertitude avec ce groupe. C’est donc dire que si tout va bien, le Canadien pourrait être plus haut dans le classement (ou plus bas si ça va mal). Pronman écrit ça parce qu’il note que des choix de première ronde comme Nikita Scherbak et Noah Juulsen ne dominent pas comme on le voudrait, ce qui est négatif, mais c’est quelque peu compensé par des choix un peu plus tardifs comme Victor Mete qui a l’air fantastique.

Ailleurs dans le classement, on note l’effondrement des équipes de l’Alberta qui sont maintenant 24es (Flames) et 28es (Oilers) après avoir fait partie du top 10 l’an passé. Ce n’est toutefois pas une si mauvaise nouvelle pour ces deux clubs qui ont vu leurs meilleurs espoirs graduer. Au haut du classement, on retrouve les Flyers de Philadelphie tandis que ce sont les champions de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh, qui ferment la marche.