Jeff Petry sera plus important que jamais pour le Canadien

Quelques jours après l’ouverture du marché des agents libres, deux questions reviennent plus souvent que les autres lorsqu’on parle du Canadien. On se demande qui va jouer au centre et qui va sortir la rondelle de la zone. La première est plus difficile à répondre, mais Jeff Petry pourrait grandement contribuer à la réponse pour la deuxième.

On le sait déjà parce qu’on regarde le Canadien jouer assez souvent en hiver, mais des chiffres publiés par Dimitri Filipovic de Sportsnet confirment pas mal cette tendance. Filipovic a regardé tous les matchs des séries pendant lesquels il a suivi le travail de tous les défenseurs de la LNH en zone neutre. Il regardait ce que les défenseurs faisaient contre les entrées de zone adverses, mais ce qui nous intéresse le plus pour ce texte, c’est qu’il suivait aussi leur travail en sortie de zone.

En gros, il comptait toutes les sorties de zone tentées par les défenseurs et il regardait deux choses pour ces sorties. Tout d’abord, il regardait si la rondelle sortait de la zone, mais il suivait aussi si l’équipe du défenseur avait le contrôle du disque lorsque la rondelle sortait de la zone. Il faisait ça parce qu’un rejet en zone neutre mène souvent à une autre attaque de l’autre équipe alors qu’une bonne première passe qui mène à une sortie de zone contrôlée a beaucoup plus de chances de mener à une contre-attaque.

Bien évidemment, comme on parle des chiffres des séries, l’échantillon du Tricolore n’est pas énorme parce qu’ils se sont faits sortir en 6 matchs par les Rangers. Il faut garder ça en tête lorsqu’on analyse les chiffres ci-dessous, mais il y a quand même certaines tendances intéressantes qui ressortent.

La première est celle qui concerne Jeff Petry. Le Canadien sortait avec la possession de la rondelle lors de 60,66% de ses tentatives de sorties de zone, ce qui était le 2e meilleur résultat de la LNH au cours des séries. Le seul qui l’a dépassé est Erik Karlsson (61,56%) et dans le reste du top 5, on retrouve le gagnant du Norris (Brent Burns), l’un des piliers du futur de la ligne bleue des Golden Knights (Nate Schmidt) et un gars qui vient de recevoir un contrat de 52 M$ (Cam Fowler). Bref, on parle d’un groupe assez solide et pour un club qui va avoir de la misère à sortir de sa zone, c’est crucial d’avoir un gars si bien classé.

Heureusement, il n’est pas le seul joueur du Canadien dans le top 25 de Filipovic. On retrouve également David Schlemko (55%) et Shea Weber (53,7%) aussi incroyable que cela puisse paraître. Dans le cas de Weber (comme pour Jeff Petry), il faut prendre le tout avec un grain de sel parce qu’on parle de 6 matchs contre la même équipe, mais c’est certainement un signe encourageant sachant qu’il pourrait devoir participer un peu plus à cet aspect du jeu si Markov ne revient pas.

Lorsqu’on parle de Schlemko, il faut mettre la même mise en garde puisqu’il a joué autant de matchs que Petry et Weber en séries, mais c’est encore pire pour lui puisque Jeff Petry a pratiquement tenté le double de ses sorties de zone (35 vs 61). En plus, dans le cas de Schlemko, il faut toujours rappeler qu’il y a certains inquiétudes par rapport à la qualité de sa compétition cette année. C’est certainement un gars qui pourrait aider Montréal à ce niveau, mais lorsqu’on l’élève plus haut que la 3e paire, il faut toujours se poser des questions.

La dernière chose que je retire des chiffres de sorties de zone, c’est que Marc Bergevin se préoccupait clairement de ce problème puisque le seul défenseur du Canadien que l’on retrouve parmi les cancres de la ligue a été bougé cet été. Il s’agit de Nathan Beaulieu, dont le % de réussite (37,5%) le place au 14e rang parmi les pires défenseurs de la ligue à ce niveau pendant les séries. Encore une fois, c’est un petit échantillon, mais comme on sait que Bergevin voulait déjà le bouger, ce n’était qu’un autre argument qui a modifié ce geste.

La liste qui fait bien paraître Jeff Petry