Jakub Jerabek s’acclimate avec le style nord-américain

Canadiens
Embed from Getty Images

Alors que la brigade défensive des Canadiens en arrache, est-ce que le scénario de rappeler Jakub Jerabek serait envisageable? Possiblement.

Le Tchèque a récolté deux mentions d’aide jusqu’à maintenant avec le Rocket de Laval en trois rencontres et il affiche un différentiel de +2.

Le défenseur de 26 ans commence de plus en plus à s’adapter un style nord-américain. Par contre, est-il prêt à faire le grand saut dans la LNH? Il y a un bémol, mais si on le compare à Jordie Benn et à Joe Morrow, ça pourrait être difficile de faire pire qu’eux.

Benn et Morrow ne sont pas fiables défensivement. Dans le cas du frère de Jamie Benn, il a d’ailleurs été rayé de la formation des siens mardi soir à San Jose, avant d’être réinséré dans l’alignement dès le lendemain au profit de Brandon Davidson.

Dans le cas de l’ancien des Bruins de Boston, il a fait ses débuts avec le CH face aux Sharks et il a également conservé sa place à la ligne bleue mercredi à Los Angeles. Celui-ci n’a pas été convaincant lors des deux parties.

Avec les deux situations précédentes, c’est à ce moment que le nom de Jerabek devient intéressant. D’autant plus que David Schlemko est loin de revenir au jeu, lui qui a subi une intervention chirurgicale qui le mettra sur le carreau de trois à quatre semaines.

Jerabek doit s’adapter

« Je suis payé pour prendre mon temps ici et m’ajuster à la plupart des aspects de mon jeu. C’est bien de trouver mes repères tranquillement », a indiqué Jerabek, mercredi.

L’arrière de 5 pieds 11 pouces sait très bien que l’étape à franchir pour passer de la LAH à la LNH est assez importante. Il est également conscient que le style de jeu nord-américain n’est pas pareil comme celui en Europe.

« Difficile de comparer la Ligue américaine et la Ligue nationale. La LNH est assurément plus vite. Les gars sont si intelligents, si rapides, c’est différent. »

« Ici, les joueurs foncent directement au filet. En Russie, il y a plus de jeux de passes et d’arrêts. »

– Jakub Jerabek

D’ailleurs, le défenseur du Rocket s’installera dans un condo sur la Rive-Nord en compagnie de sa conjointe au cours des prochains jours.

Plusieurs individus attendent – depuis un certain temps – le rappel de Jerabek à Montréal. Au cours de la présente campagne, le Tricolore fera peut-être appel à ses services, mais pour le moment, la formation montréalaise semble vouloir le laisser s’adapter encore à Laval.

Via ICI Radio-Canada