GIF // La fois où Larry Robinson a brisé une bande avec un plaquage

Robinson

[oboxads]

Que ce soit à cause d’un lancer puissant ou d’un plaquage brutal, on a déjà vu des baies vitrées se fracasser. Toutefois, c’est pas mal plus rare que l’on voit une bande céder au lieu de la vitre. C’est arrivé pendant le 2e match de la finale de la Coupe Stanley de 1976 entre les Flyers, qui étaient champions en titre, et le Canadien.

C’est Larry Robinson, surnommé Big Bird, qui a réussi l’exploit. Il l’a fait avec un plaquage monstre contre Gary Dornhoefer. Robinson a projeté l’adversaire dans la bande avec ses hanches et l’impact était tellement intense qu’on a dû arrêter la partie.

Un employé du Forum est venu sur la glace avec un marteau et des clous pour replacer la bande qui a absorbé la mise en échec. D’ailleurs, la bande n’était pas la seule à avoir subi des dommages. Dornhoefer a dit qu’il a craché du sang pendant 2 ou 3 jours après cet incident. Selon le livre The Game de Ken Dryden, c’est ce plaquage qui a cimenté la réputation de Robinson et en regardant la séquence, on peut comprendre pourquoi.

Via R/Hockey