Geoff Molson dément l’histoire liant Larry Robinson au Canadien

C’est rare que l’on voit le propriétaire du Canadien, Geoff Molson, sortir publiquement pour commenter une histoire, mais c’est exactement ce qu’il a fait sur Twitter dimanche. Le propriétaire a répondu à une histoire de Stu Cowan, de la Gazette, qui a été mise en ligne vendredi.

Dans ce texte, Cowan a révélé qu’après son embauche avec le Tricolore, Marc Bergevin avait arrangé une rencontre avec Larry Robinson, qui travaille maintenant pour les Sharks, afin de parler du poste d’adjoint qui travaille avec les défenseurs. Cette rencontre était prévue pour le 6 juillet 2012.

Toutefois, le meeting n’a jamais eu lieu. Avant l’arrivée de Robinson à Montréal, Bergevin avait engagé J.J. Daigneault, un ami de longue date du DG qui travaille toujours pour le Canadien. L’agent de Robinson dit encore être surpris que le coach n’ait pas eu d’entrevue à Montréal, mais ça a bien fini pour l’ancien défenseur, dont l’équipe n’est qu’à 4 victoires de la Coupe Stanley.

Bien évidemment, cette histoire n’a pas plu à un grand nombre de fans du Tricolore. Non seulement Robinson est une légende de l’équipe, mais il a également un pedigree d’entraîneur assez impressionnant. Sans rien enlever à Daigneault, ça aurait été tout une embauche.

Dimanche, Geoff Molson a toutefois mis un frein à cette histoire en disant que c’était Robinson qui avait choisi d’aller à San Jose et que l’organisation lui souhaitait la meilleure des chances en finale. Sur le point de vue PR, on peut comprendre pourquoi Molson a fait ça. Il veut éviter que ses partisans pensent que la direction ait laissé aller un candidat aussi solide que Robinson à un moment où la confiance des fans envers les patrons n’est pas trop solide. Par contre, ça envoie un drôle de message à Daigneault, donc j’imagine que s’il sort publiquement avec ça, ce n’est pas pour un spin de l’opinion publique, mais plutôt parce que c’est vrai.