Christophe Perreault

Friedman se questionne sur le possible futur de Joël Bouchard et/ou Dominique Ducharme avec le Canadien

Embed from Getty Images

Avec l’arrivée du club-école du Canadien à Laval, on savait qu’il allait être plus sous les projecteurs et ce n’était pas une bonne nouvelle pour Sylvain Lefebvre, dont les résultats n’étaient pas incroyables. Ça ne s’est pas amélioré cette année alors que le Rocket occupe présentement la dernière place dans la AHL et avec la saison de misère du Tricolore, ça a mené à une tonne de rumeurs.

Bizarrement, c’est l’un des dossiers dont on entend le plus parler quand tu te promènes dans les arénas. La raison est quand même évidente puisque si Lefebvre est remplacé, il le sera par un candidat local et la LHJMQ en contient deux qui sont évidents et qui ont passé du temps ensemble avec Hockey Canada.

Il s’agit de Joël Bouchard, qui mène l’organisation qui a terminé au premier rang du classement après avoir été finaliste l’an passé, l’Armada de Blainville/Boisbriand, et de Dominique Ducharme, qui est à la barre des Voltigeurs de Drummondville, identifié par plusieurs comme une puissance en devenir. Ils sont d’ailleurs dans la série la plus serrée de la deuxième ronde contre les Tigres de Victoriaville où ils tirent de l’arrière 2-1.

Cette rumeur a pris de l’ampleur mercredi matin lorsque Elliotte Friedman l’a mentionné dans sa chronique hebdomadaire 31 thoughts. Dans le 16e point de sa chronique, il s’est demandé si l’un des deux ou les deux allaient avoir un rôle avec le Canadien de Montréal quand leur saison junior allait se terminer. Il n’a pas spécifié ce que serait ce rôle, mais on peut imaginer qu’un poste d’entraîneur à Laval serait un futur logique pour les deux.

Il ne faut pas partir en peur avec cette information puisque c’est seulement une question que l’informateur soulève et il ne prédit rien. Par contre, on parle probablement du gars le plus connecté dans la LNH derrière Bob McKenzie, donc il n’écrit probablement pas ça en se basant sur rien. Il faudra voir si ça se concrétisera et si l’un des deux veut joindre l’organisation, mais une chose est certaine, si jamais Sylvain Lefebvre devait perdre son emploi, les projecteurs se tourneraient vers Joël Bouchard et Dominique Ducharme.