L’éthique de travail d’Alex Radulov est indéniable

Canadiens

Pour ceux et celles qui doutent de l’éthique de travail d’Alexander Radulov, lisez attentivement les lignes suivantes au sujet du joueur russe.

Le directeur général des Canadiens de Montréal, Marc Bergevin, a expliqué une anecdote intéressante impliquant Radu lors de son point de presse mardi.

Radulov pas comme les autres

Le manitou du Tricolore a fait savoir que les joueurs utilisent un équipement pour les matchs et un autre pour les pratiques. Dans le cas de Radulov, ce n’était pas le cas.

Le numéro 47 voulait absolument l’équipement qu’il porte durant les matchs pour les séances d’entraînement, puisque selon lui, chacune des pratiques est comme un match.

Finalement, les Canadiens l’ont convaincu d’utiliser de l’équipement différent, mais Bergevin voulait démontrer son éthique de travail avec un bon exemple concret.

Alexander Radulov fera ses débuts avec les Glorieux, jeudi, face aux Sabres de Buffalo. Il sera à l’aile droite sur le deuxième trio en compagnie de Tomas Plekanec et Artturi Lehkonen.