Et si Pierre Gauthier avait été avec le Prince William au 1er juillet?

Canadiens

Lors du marché des agents libres, le directeur général des Maple Leafs de Toronto, Brian Burke, était à Kandahar en Afghanistan. Burke était avec les troupes canadiennes. Ceci a fait jaser en raison de l’inactivité du DG des Leafs le premier juillet dernier.

Bien sûr, la suite est qu’une pure simulation!

Plongeons dans un parallèle, mais cette fois-ci du côté du Canadien… Mettons Pierre Gauthier à la place de Brian Burke. Seule différence, le DG du Canadien aurait été rencontrer le Prince William et sa femme Kate à Ottawa le jour du marché des joueurs autonomes? Qu’est-ce que les partisans du CH auraient dit?

De plus, ajoutons les médias dans cette situation. Cela aurait créé toute une catastrophe! En manchette dans les bulletins télévisuels et les journaux : « PIERRE GAUTHIER À OTTAWA; IL LAISSE SON ÉQUIPE DE CÔTÉ! »

Bref, quelque chose comme cela. Un titre à la fois accrocheur et dénigreur pour le DG du Canadien.

Le fait que Brian Burke soit à Kandahar l’a-t-il vraiment empêcher de faire des gestes avantageux pour son club? Selon moi, non. C’est qu’il n’avait aucune intention en tête. Être à l’extérieur du pays ne l’aurait pas empêché de signer des joueurs autonomes. Le principal concerné l’a dit, son cellulaire était ouvert et le réseau était en fonction. « Mon cellulaire fonctionnait bien à la base militaire. »

« They ask you to go », said Burke, who was joined on the trip by Leafs defenceman Luke Schenn(notes). « It’s not like you call them and say, ‘Hey, it would be good PR if I went to Afghanistan.’ I didn’t tell anyone I went and I didn’t talk to anyone when I got back. I did it because it was the right thing to do. »

« The night before the trade deadline, I made sure we had Skype contact so that I could talk to any free agents we needed to talk to », Burke said. « My cell worked great on the base. We had a backup landline. »

Photo: Ultrawig

***

Le Prince William a joué au hockey dans la rue à Yellowknife. À vrai dire, celui-ci était en tirs de barrage. Constatez par vous-même qu’il n’est pas très bon!