Andrew Shaw a été blanchi quant aux allégations de propos discriminatoires homophobes

Canadiens

Andrew Shaw aurait tenu des propos discriminatoires homophobes. L’attaquant des Canadiens était au banc des pénalités durant le match face aux Ducks d’Anaheim lorsqu’il aurait tenu ses insultes.

Toutefois, les allégations à l’endroit de Shaw ne se sont pas avérées véridiques.

« La Ligue (nationale de hockey) a conduit une enquête de façon rigoureuse, en rencontrant notamment Andrew Shaw ainsi que les officiels sur et hors de la patinoire », a dit un porte-parole de la LNH à Darren Dreger.

« Nous sommes complètement satisfaits qu’Andrew Shaw n’ait pas utilisé les injures homophobes dont il était accusé. »

Il a déjà payé pour un geste similaire en 2016, alors qu’il était avec les Blackhawks de Chicago.

Andrew Shaw : f*cking f*g

Shaw a été choisi l’ambassadeur You Can Play des Canadiens en février 2017. Et ce qui est ironique dans tout ça, c’est qu’il en n’est pas à sa première bévue du genre.

En avril 2016, il avait été suspendu un match et avait été mis à l’amende pour une somme de 5000 $. Il avait dit des propos désobligeants à l’endroit un officiel.

« Je veux m’excuser à la communauté gaie et lesbienne (LBGTQ). Ce n’est pas le genre de gars que je suis », avait mentionné Andrew Shaw en 2016.