Emelin parle de son été

Canadiens

Le défenseur de 30 ans est revenu sur son été, avec le site officiel du Canadien. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été chargé. Tout a commencé avec les championnats du monde, avec la Russie. Même si sa nation n’a pas gagné le tournoi, (ils ont obtenu la médaille de bronze, en battant les États-Unis, 7 à 2) la compétition a fait gagné de l’expérience, à l’arrière du Tricolore. Emelin a d’ailleurs eu l’opportunité de revoir ses parents, qui étaient dans les gradins, lui qui ne les voit qu’une seule fois par année.

L’athlète de 6 pieds 2 pouces est d’ailleurs très excité à l’idée de participer à la Coupe du Monde, en septembre prochain, à Toronto. Il juge cette compétition encore plus importante que les championnats du monde, puisque tous les meilleurs joueurs de la planète se rencontrent, un peu comme aux Jeux olympiques, mais avec des règlements différents.

Alexei Emelin a également parlé de sa relation avec le nouveau venu chez le Canadien, Alexander Radulov :« Nous avons le même âge. Nous avons donc souvent joué ensemble. Nous étions ensemble sur l’équipe nationale junior russe. Nous avons remporté l’or chez les U18 et deux médailles d’argent chez les U20. Nous nous sommes également affrontés dans la KHL en saison régulière et en séries », il a ensuite continué en vantant les qualités de l’attaquant russe : « C’est un très bon gars, vraiment intelligent. Il a de bonnes mains. Il est rapide et c’est dur de le contrer. Il change de direction tout le temps. C’est aussi un bon leader dans le vestiaire. Je crois qu’il va nous aider, surtout en avantage numérique. »

D’un côté un peu plus personnel, Emelin a passé ses vacances entre la Floride, où il possède une demeure, et Montréal. Il s’est beaucoup entraîné, notamment avec le joueur de centre Alex Galchenyuk, durant son séjour dans le sud de la Floride : « Nous travaillons pas mal dans un gymnase là-bas, le Chamber Fitness, qui est très près de ma résidence. Nous avons également couru et joué au football ensemble. C’était mieux de s’entraîner ensemble que chacun de notre côté. Ça a rendu les choses plus faciles mentalement »

Il a révélé qu’ils avaient surtout travaillé l’explosion et la vitesse, avec son coéquipier de la Sainte Flanelle. Lorsqu’il était à Montréal, le joueur repêché par le Canadien au 3eme tour de l’encan 2004, s’est entraîné au Complexe Bell de Brossard.

Il a fini l’entrevue en émettant quelques souhaits personnels, pour la saison 2016-2017, avec le Tricolore : marquer plus de buts (il n’en a marqué aucun durant la dernière campagne), mais se concentrer avant tout sur son travail physique en défensive.