Deux joueurs du CH parmi les dix meilleurs espoirs de la LNH

Canadiens
Crédit photo - Sportsnet

L’analyste de TSN Craig Button a dévoilé mercredi son top 50 des meilleurs espoirs de la LNH.

Ce palmarès est composé de joueurs repêchés, mais qui n’ont pas encore atteint le statut de joueur à temps plein dans la Ligue nationale.

Deux joueurs appartenant au CH sont cités dans cette liste et ils se retrouvent très haut dans ce classement.

En effet, le défenseur russe Alexander Romanov figure au cinquième rang, alors que le franc-tireur Cole Caufield se positionne en 10e place.

Le tricolore a donc deux joueurs dans le top 10. Aucune autre équipe ne peut se vanter du même exploit.

Le tout premier rang du palmarès appartient au gardien des Rangers Igor Shesterkin.

 

Le top 10

  1. Igor Shesterkin (gardien) – Rangers
  2. Grigori Denisenko (ailier) – Panthers
  3. Bowen Byram (défenseur) – Avalanche
  4. Kirill Kaprizov (ailier) – Wild
  5. Alexander Romanov (défenseur) – Canadiens
  6. Rasmus Sandin (défenseur) – Maple Leafs
  7. Jan Jenik (centre) – Coyotes
  8. Trevor Zegras (centre) – Ducks
  9. Dylan Cozens (centre) – Sabres
  10. Cole Caufield (ailier) – Canadiens

Les équipes les mieux nanties

Outre le Canadien, il y a plusieurs formations de la LNH qui s’illustrent dans ce palmarès. Les Sénateurs arrivent en tête avec un total de 5 joueurs dans ce top 50. Erik Brannstrom (24e), Lassi Thomson (32e), Jacob Bernard-Docker (41e), Josh Norris (44e) et Shane Pinto (50e) peuvent donner espoir aux fans d’Ottawa.

Les Coyotes, les Kings et les Rangers ont chacune quatre joueurs figurant dans ce palmarès. Finalement, les Canucks et les Panthers se partagent la troisième marche du podium avec trois joueurs chaque dans le top 50 de Craig Button.

 

Les équipes les moins bien nanties

En revanche, sept formations n’ont aucun joueur dans ce palmarès. Il s’agit des Blackhawks, des Sharks, des Flames, des Oilers, des Hurricanes, des Penguins et des Devils.

C’est particulièrement désolant pour les Devils et les Blackhawks, qui sont actuellement au dernier rang de leur division respective et ne participeront pas aux séries à moins d’un important revirement de situation.