Des propos incendiaires de Tom Gilbert

tom-gilbert-canadiens-montreal-12

Lors d’un entretien avec le quotidien La Presse, Tom Gilbert, lui qui selon toute vraisemblance a disputé sa dernière saison avec le CH, a dressé un bilan des déboires de la formation montréalaise.

« Nous sommes une équipe rapide, et quand on joue comme on en est capables, on peut battre n’importe qui. Mais on est devenus frustrés lorsqu’on s’est mis à en arracher, et c’est une question de maturité que de trouver le moyen de s’en sortir en équipe quand ça va moins bien », a-t-il admis.

Gilbert a révélé que l’équipe ne devait pas mettre son système de jeu de côté, mais que c’est le scénario qui s’est déployé au fil de la saison.

« On s’est trouvé des excuses pendant qu’on perdait, au lieu de trouver des façons de se regrouper pour gagner. »

Le défenseur de 33 ans a mentionné que la leçon à retenir est « qu’il faudra se montrer plus mature. »

Être en mesure de se regrouper et se parler dans le blanc des yeux sont des aspects que les Canadiens n’ont pas réellement pris en compte cette année, selon lui.

Gilbert a aussi fait savoir qu’il croit que l’addition de quelques vétérans au sein de l’équipe serait profitable pour le club.

Finalement, concernant son avenir dans la LNH, il ne dirait pas non à un pacte avec les Canadiens, mais actuellement, ce n’est pas sa priorité. Il veut d’abord être en santé et ensuite, il souhaite se dénicher un emploi (à Montréal ou ailleurs).

Ses coéquipiers tels que Tomas Plekanec et Lars Eller n’ont pas voulu donner leur opinion tandis que Max Pacioretty, qui ne s’est guère plus immergé dans le dossier, a souligné que lui et ses collègues doivent prendre une part de responsabilité par rapport aux insuccès de l’équipe.