Depuis la série face aux Bruins, le CH aurait déjà pris une décision dans le cas de Thomas Vanek

thomas-vanek

Ce que Louis Jean a dit au sujet de Thomas Vanek vendredi n’est pas du tout surprenant, mais quand même, il est intéressant de noter ce qu’il a appris.

« Je pense que depuis la série face aux Bruins de Boston, l’organisation était déjà convaincue que Vanek était un joueur de location », a confié Louis Jean, sur les ondes de TVA Sports, vendredi soir.

Les probabilités que l’attaquant autrichien revienne avec le Tricolore – donc qu’il signe un contrat avec le club montréalais – cet été sont très minces, voire même nulles.

« Il y a de fortes chances que le Canadien le laisse aller le 1er juillet et qu’il devienne joueur autonome. Il n’est pas intéressé à lui offrir le genre de salaire qu’il irait chercher sur le marché », a-t-il fait savoir, à l’émission Le premier trio.

Vanek n’aura été que de passage à Montréal et cela aura coûté Sebastian Collberg et un choix de deuxième ronde au CH.