Claude Julien demeure optimiste malgré un début de saison à oublier

Canadiens
Embed from Getty Images

Les Canadiens connaissent leur pire début de saison sous l’ère Marc Bergevin. Avec une fiche de 1-3 à leurs quatre premiers matchs du calendrier régulier, les représentants du CH figurent parmi les dernières équipes de la ligue au classement.

Plusieurs partisans du Tricolore semblent déjà avoir lancé la serviette pour la saison 2017-2018. Pourtant, ce n’est que quatre parties sur 82.

Cela dit, l’entraîneur-chef du club montréalais, Claude Julien, reste quant à lui positif. Évidemment, dans la mesure où il fallait que le pilote du navire n’y croit (déjà) plus, il y aurait un sérieux problème.

La nervosité semble avoir pris au piège les joueurs de la Sainte-Flanelle.

« C’est peut-être l’une des raisons principales pour expliquer qu’on ne vient pas à bout de finir (nos jeux) parce que tout le monde ressent la pression qui vient avec le fait de ne pas marquer. »

« Par contre, à un moment donné, ça va débloquer. Pour l’instant, c’est sûr que c’est frustrant. C’est frustrant pour tout le monde. […] On bouge bien la rondelle, mais il y a place à amélioration, surtout près du filet. »

À mi-chemin dans le match contre les Blackhawks, Julien a procédé à un chamboulement au sein de ses trios. Celui-ci a noté que les nouvelles combinaisons ont créé quelque chose lors du troisième tiers.

Les Canadiens auront du pain sur la planche au moment de leur prochaine sortie sur la surface glacée. Ils accueilleront les puissants (et surprenants) Maple Leafs de Toronto, samedi soir, au Centre Bell. Les troupiers de Mike Babcock sont parmi les meilleures équipes du circuit Bettman depuis le début de la campagne.

Les joueurs de la formation torontoise ont une moyenne de 6,33 buts marqués par rencontre, un sommet dans la LNH actuellement.