Charles Hudon: l’arbitrage semble inévitable

Canadiens

C’est vendredi la date limite pour les joueurs autonomes avec restriction qui souhaitent déposer une demande d’arbitrage. Et tout indique que c’est dans cette direction qu’ira Charles Hudon. Son agent Allain Roy a indiqué à Richard Labbé, de La Presse, que le joueur québécois se préparait à effectuer sa demande officielle.

Le 18 juin dernier, Charles Hudon a refusé l’offre qualificative du Canadien qui était une entente à deux volets. Allain Roy stipule néanmoins que ça ne signifie pas que le joueur de 25 ans ne veut plus jouer à Montréal.

D’ailleurs, le Canadien et Hudon peuvent toujours réussir à s’entendre avant d’arriver devant un arbitre. En effet, les séances d’arbitrage ont habituellement lieu en août.

 

La cote de Charles Hudon

Allain Roy n’exclue toutefois pas la possibilité que le CH procède à une transaction. L’agent est d’avis que son client jouit d’une bonne réputation au sein de la LNH. Il estime que plusieurs équipes seraient intéressées à acquérir ses services. Ce qui est clair pour Allain Roy, c’est que Charles Hudon veut jouer dans la LNH, que ce soit à Montréal ou ailleurs.

Si les deux parties se rendent en arbitrage, le CH, tout comme le clan Hudon, arriveront avec des contrats de joueurs qui peuvent se comparer à l’ailier gauche.

Le joueur originaire d’Alma avait été sélectionné en 5e ronde (122e échelon) par le tricolore en 2012. Après un beau parcours dans la LHJMQ, il a récolté un total de 162 points en 207 matchs dans la Ligue américaine.

En 2017-2018, Charles Hudon avait disputé sa première saison complète dans la LNH, obtenant 10 buts et 20 passes en 72 rencontres. Les choses se sont toutefois gâtées en 2018-2019, alors qu’il n’a pris part qu’à 32 rencontres, récoltant 3 buts et 2 passes. Il a conclu la campagne avec un différentiel de -9. Il s’agit du troisième pire différentiel cumulatif au sein du Canadien cette saison.

Par ailleurs, il n’a pas disputé un seul match depuis le 19 février. Il reste à voir si Hudon figure toujours parmi les plans du CH et, surtout, à quel prix.

 

Via Allain Roy / La Presse