Carey Price est jumeau avec Braden Holtby

Canadiens
braden-holtby-carey-price
braden-holtby-carey-price

La raison principale qui explique que les Capitals de Washington sont en 2e ronde des séries est définitivement le jeune gardien Braden Holtby. Lors de sa chronique Coach’s Corner, Don Cherry a soulevé quelque chose de particulièrement intéressant dans le style de Braden Holtby. Le commentateur de CBC l’a comparé à Carey Price. L’extrait vidéo ci-dessous vous montrera que Carey Price et Braden Holtby se comportent de la même façon pendant et après les matchs.

Don Cherry a poussé son idée encore plus loin en disant que les deux gardiens sont des jumeaux. C’est vrai qu’ils utilisent leur mitaine et leur corps de la même façon Ils ont aussi la même attitude détendue en entrevue. Êtes-vous d’accord avec Don Cherry? Braden Holtby est-il le jumeau de Carey Price? Ils sont peut-être jumeaux par leur style de jeu, mais les filles vous diront que Braden Holtby est beaucoup moins beau que notre cowboy national. Il y a aussi le fait qu’un seul de ses deux gardiens a été capable d’aider son équipe à gagner un match #7 en prolongation contre Boston.

En passant, ceux qui considèrent que Don Cherry est un épais, cessez de prendre en considération l’opinion des médias francophones. 99% du temps, Don Cherry tient des propos intéressants et logiques. Il explique des éléments du hockey que d’autres analystes ne voient pas. Si vous pensez que Don Cherry est un cave, c’est à cause que vous basez votre opinion de lui sur le 1% des propos extrémistes qu’il raconte qui sont par la suite repris et exagérés par certains « jaloux » du salaire du commentateur de CBC. Si vous prenez le temps d’écouter Don Cherry chaque semaine, vous réaliserez que le vieux bonhomme connait son hockey. Ses commentaires n’ont rien à voir avec ceux de Benoit Brunet qui la semaine passée a déclaré sur les ondes de RDS que s’il était à la place de Ray Shero, il échangerait Sidney Crosby à cause des problèmes de santé que le #87 a éprouvés.

Contrat de Carey Price

Même si le Canadien de Montréal n’a toujours pas de directeur-gérant, le dossier du contrat de Carey Price fait jaser. Le vétéran Red Fisher du journal The Gazette se questionne à savoir si la direction du CH prend en considération la situation de Roberto Luongo. L’éternel contrat de BobbyLu va causer de gros maux de tête au DG des Canucks cet été. Qu’est-ce qu’on fait avec un gardien de but qui a le mal de vivre dans notre ville quand il est signé jusqu’en 2022?

J’ai aussi été heureux de lire qu’enfin, une autre personne sur cette terre est du même avis que moi. Carey Price n’est pas encore au même niveau qu’une Pekka Rinne, Jonathan Quick ou Henrik Lundqvist. Ce n’est pas au niveau du talent ou de ses habiletés athlétiques. C’est plus dans l’attitude, le feu dans les yeux, l’obsession à gagner, sa capacité à transporter une équipe sur ses épaules, la crainte de perdre, etc.

En terminant, j’ai eu une autre discussion avec mon informateur dans le dossier du contrat de Carey Price. Attendez-vous à une longue négociation. Carey Price n’est pas pressé et il veut son « 10 ans à 7 millions par année ». Vous trouvez que ses demandes sont exagérées? C’est le genre de chose qui arrive quand on met un sportif montréalais sur un piédestal.