Andrew Shaw est de retour après un énorme plaquage de Torey Krug

Ceux qui se plaignaient du manque d’intensité entre les Bruins et le Canadien ont dû aimer la première période lundi soir. Alexei Emelin a ramassé David Pastrnak le long de la bande et les Bruins ont répondu via Torey Krug, qui a sonné Andrew Shaw avec une mise en échec à la tête du joueur du Tricolore en zone neutre.

Shaw était visiblement ébranlé à cause de ce contact et après avoir quelque peu retrouvé ses esprits il s’est relevé pour se rendre au vestiaire. Il ressentait encore les effets de la mise en échec de Krug et c’est certain qu’il est passé par le protocole des commotions cérébrales de la LNH.

Plusieurs pensaient que son match était terminé lorsqu’il n’était pas au banc au début de la 2e période, mais il est revenu 11 secondes après le début de l’engagement. Normalement, on dirait que ça veut signifierait qu’il s’en est tiré indemne, mais il faut toujours faire attention avec les blessures à la tête. On espère quand même que ce soit le cas (et le fait qu’il soit de retour est un bon signe) puisque l’attaque du Tricolore peut difficilement se permettre de perdre d’autres atouts.

Si les questions par rapport à la santé de Shaw sont bel et bien résolues, le débat se transportera sur une possible suspension de Krug. Il n’y a pas de doute qu’il y a eu un contact à la tête sur la séquence, mais les fans des Bruins vont argumenter que c’était accidentel ou à cause de la position de la tête du joueur des Canadiens. Il faudra voir ce que le département de la sécurité des joueurs en pensera.

Le plaquage de Krug à l’endroit de Shaw